IMAGES ARCHETYPALES ET SYMBOLES DU PRIMORDIUM DANS LES PROSES DE MICHEL TOURNIER

Posted On Dec 11 2017 by

Notre travail se propose d’analyser quelques images archétypales et symboles propres à la primordialité tels qu’ils sont actualisés dans les proses mythologiques de Michel Tournier. À partir des proses tournériennes et des mythes du Paradis et de l’Âge d’or issus des traditions judéo-chrétiennes et gnoséologiques, par une démarche mythocritique et analytique abyssale, nous avons pu identifier ces archétypes et images archétypales liés au Primordium: le Chaos, la Transcendance, le Paradis, l’Androgyne/le couple primordial. Le nombre des symboles qui actualisent ces invariants est vraiment impressionnant, mais nous focalisons notre analyse seulement sur ces éléments : la forêt, le noir, la nuit, …


L’ESPRIT UTOPIQUE COMME DIMENSION DE L’HOMME COMPLET. PLAIDOIRIE POUR UNE TRANSCENDANCE PROFANE

Posted On Dec 11 2017 by

Dans son essai célèbre, L’Homme Unidimensionnel, Herbert Marcuse parlait de la plus rependue forme d’aliénation propre au « capitaliste tardif » : l’atrophie d’une des deux dimensions d’un être humain complètement humanisé : la capacité de contempler une réalité alternative qui transcende ce qui est donné et qui se présente comme un projet d’une réalité meilleure et plus belle, d’un monde plus habitable. Si l’homme contemporain se réduit à l’autre dimension, i.e. la capacité de s’adapter à la réalité existante, il se positionne plus proche de l’animalité que de l’humanité. La société de consommation nourrit le besoin de transcendance dans …


ENTRE LE DÉSIR DE DIEU ET LA PASSION POUR LA FEMME. ETUDE SUR QUELQUES ÉCRITS DE JACQUES CHESSEX

Posted On Jul 31 2014 by

« Plein de Dieu, écrire sur Dieu, parce qu’insondable, impossible, avide, secret, visible et invisible en moi, Dieu est le sujet immanent ou explicite de mes livres, récits ou poèmes qu’il porte, inspire, suscite dans la culpabilité, le désir de lui, ou l’allégement du superflu que j’abandonne pour le mieux voir. Dieu aliment, Dieu mangeur de moi, Dieu éclair, Dieu buée. » C’est de cette façon que Jacques Chessex traduit sa Passion pour Dieu dès le début de son livre Le Désir de Dieu. Passion qui caractérise sa narration, son récit et son discours. Sentiment dévastateur et puissant qui va jusqu’à l’éblouir …