L’INTERTEXTE THEATRAL DANS L’EXIL ET LE ROYAUME D’ALBERT CAMUS

Rached Chaabene

admin 25 Aug 2020

Camus affirmait dans une interview qu’il avait une passion pour le théâtre et que c’est le seul lieu du monde où il se sentait heureux. Il exploitait même dans ses romans et nouvelles l’efficacité dramatique de la prise de parole directe des personnages, du temps et de l’espace scénique. Mais ces caractéristiques tiennent-elles suffisamment compte de l’écriture théâtrale d’un romancier comme Albert Camus? Ses textes ne contiennent-ils pas en germe leur théâtralité et mettent en lumière leur «hybridité»? Nous voulons nous interroger dans cet article sur la spécificité du discours théâtral de Camus dans l’Exil et le Royaume. Nous pouvons nous demander si le mode de représentation mimétique est une force d’unification et d’homogénéisation des récits ou une force de déstabilisation et d’éclatement de l’univers romanesque. Pourquoi Camus éprouve-t-il le besoin d’emprunter au théâtre certains procédés qu’il exploite dans ses nouvelles et ses romans? Quel est l’impact de l’écriture théâtrale sur le discours narratif et sur les lecteurs?