LA FICTION DIOGÉNIQUE ET BURLESQUE DE DASSOUCY : UN ESPACE DE MENTIR-VRAI

Posted On Jul 18 2014 by

L’écriture de soi des Aventures de Dassoucy joue avec le modèle des mémoires et se donne comme le plaidoyer d’un « injuste persécuté ». Multipliant les masques, l’auto-représentation privilégie une posture auctoriale diogénique qui favorise l’expression équivoque et oblique d’une vérité intime impossible à exprimer de manière directe : la fiction cynique et burlesque crée ainsi un espace de mentir-vrai, la logique oblique du détour assurant finalement une expression de soi authentique par-delà l’apparente falsification du pacte de véridicité autobiographique.