LES VOIX/VOIES DU TRADUCTEUR MEDIEVAL

Posted On Feb 22 2017 by

En partant des raisons connues de la « vaste entreprise de traduction” qui est au cœur de la civilisation médiévale, ainsi que des conclusions de nos études antérieures, nous avons essayé de déceler les enjeux cachés du projet de la translatio linguistique et culturelle, qui anime la clergie médiévale. Plus le nombre des translations augmente[1], plus les poètes/traducteurs semblent enclins à questionner le sens et la portée de leur travail, la relation au texte source et même l’impact culturel de leur démarche. Intermédiaires entre deux langues et deux cultures différentes, partagés entre la fidélité envers leur modèle et le devoir envers …


« SAVÉS POUR QUOI J’AI MON ABIT CANGIET ? » ADAM DE LA HALLE OU LA MISE EN SCÈNE D’UNE UTOPIE PERSONNELLE

Posted On Jul 18 2014 by

Dans le Jeu de la Feuillée, l’auteur Adam de la Halle devient lui-même le personnage central de son œuvre. Le début de la pièce le surprend en train de faire ses adieux aux amis et aux habitants d’Arras qui l’entourent. Le poète veut quitter sa ville natale, pour commencer une autre vie. Le changement d’habit qu’il évoque à maintes reprises doit être envisagé comme un changement du mode de pensée. Au moment où le système de valeurs personnelles commence à contraster avec celui des valeurs sociales, le poète rêve d’entreprendre le voyage de la « connaissance de soi »