L’IMAGINAIRE LINGUISTIQUE ET CULTUREL DES LIVRES-SCULPTURES DE GEORGIA RUSSELL

Posted On Nov 10 2015 by

Dans l’œuvre de l’artiste écossaise Georgia Russell, la présence de l’écrit marque une attirance pour la puissance évocatrice du terme. Depuis son arrivée en France où elle dut se confronter à l’emploi d’une langue étrangère, l’artiste utilise le livre comme médium et sa technique de découpe s’approprie des supports variés, généralement textuels, connus de tous. Il s’agit de romans, de couvertures d’ouvrages ou de journaux, de dictionnaires de langues etc., où les découpes au scalpel mettent en exergue certains termes tout en en oblitérant d’autres. Cet attachement au mot l’amène à créer des raccourcis visuels qui évoquent les approches oniriques …