MAIS ET DISCOURS IMAGINAIRE

Simina Mastacan

admin 11 Dec 2017

Le connecteur mais est intensément exploité dans le discours à visée argumentative : il oriente l’interprétation vers des conclusions souvent implicites et repose sur des prémisses implicites. Les conclusions sont sous-tendues par une relation de contradiction qui s’établit au niveau de l’énoncé et qui devient saillante au moment de l’énonciation. Les inférences sont possibles grâce aux instructions d’interprétation attachées à l’utilisation discursive de mais. Un emploi particulier, observé dans le discours politique actuel, se produit quand mais introduit un énoncé qui se constitue comme une réplique à un discours imaginaire antérieur.

LIRE OU RÊVER LES YEUX OUVERTS. LA VISION PROUSTIENNE DE LA LECTURE

Maricela Strungariu

admin 11 Dec 2017

En nous appuyant sur la conception bachelardienne de la rêverie et sur les principes qui fondent la vision proustienne de la lecture et du lecteur, nous nous proposons ici de repérer et étudier les points de convergence entre l’acte de lire et celui de rêver. À analyser de plus près ces deux actes, on s’aperçoit qu’ils ont en commun à la fois le repli sur soi et l’ouverture vers l’altérité, qui se produisent presque simultanément dans l’esprit du lecteur/rêveur éveillé, en le transportant dans un temps et un espace imaginaires.

DE LA MULTIPLICATION DES IMAGES ET DES MEDIAS

Damien Messager

admin 10 Nov 2015

Bien des recherches ont été réalisées pour expliquer de toutes les manières possibles notre relation aux images. Mais si les explications jusqu’à aujourd’hui proposées étaient incomplètes ? Serait-il possible que notre rapport aux images ne soit pas en lien avec leur contenu ? Serait-il possible que cette présence abondante soit en relation directe avec la structure même de nos inconscients ? Nous répondrons, entre autres, au paradoxe de l’universalisation des médias, qui se répandent dans des pays de cultures différentes. En effet, en tout premier lieu il convient de contextualiser les origines de la multiplication des images. En nous reposant sur l’approche phénoménologique de J.-P. Sartre sur l’imaginaire nous expliquerons comment nos névroses s’investissent au sein de nos images mentales. Enfin, nous aborderons la question de nos enveloppes psychiques confrontées à la multitude des images.