AUTOREPRÉSENTATION IRONIQUE DANS LES ROMANS FRANÇAIS DE MILAN KUNDERA

Posted On Jul 18 2014 by

Dans l’œuvre romanesque française de Kundera, les arcanes des diverses instances énonciatives (auteur, narrateur, lecteur, personnages) égarent jusqu’aux définitions mêmes de celles-ci. Les personnages gagnent ainsi en mobilité et en flexibilité au sein d’un espace textuel narratif mouvant. Ce jeu habile des masques, reflet de devenirs virtuels du monde actuel, est mené sous la gouverne d’une ironie  qui rend fragile sinon impossible le saisissement de ces identités postmodernes. Mais paradoxalement, de quelle puissance génératrice découlent de telles identités, de quelle « matrice » ? Au même titre que l’écriture métaphorique ou cryptée, Kundera fait de l’ironie un masque qui dissimule une identité qui …