L’ACTION ENONCIATIVE COMME MÉCANISME AUTO-REPRÉSENTATIONNEL DANS LE MÉTADISCOURS DE TLEMCEN OU LES LIEUX DE L’ÉCRITURE, L’AUBE ISMAËL, L’ARBRE À DIRES, SIMORGH ET LAËZZA DE MOHAMMED DIB

Posted On Oct 15 2018 by

L’approche énonciative nous donne la possibilité de souligner l’existence de l’auteur dans l’hétérogénéité de son propre discours. Comme phénomène particulier, le métadiscours de Mohammed Dib à travers Tlemcen ou les lieux de l’écriture, L’aube Ismaël, L’Arbre à dires, Simorgh et Laëzza offre à l’analyste un corpus qui permet de voir le rôle de l’énonciation dans le processus représentationnel. Dans notre article, nous nous intéressons à l’énonciation comme une action qui détermine l’identité énonciative du locuteur. Elle est une activité linguistique qui vise la circulation d’un nombre indéterminé d’images du producteur du discours. L’action d’agir avec l’énonciation se présente dans le métadiscours …


EFFACEMENT ÉNONCIATIF ET REPRÉSENTATION BIAISÉE DE SOI DANS LE DISCOURS

Posted On Jul 18 2014 by

L’effacement énonciatif suppose l’existence d’une série de procédés linguistiques et discursifs dont un locuteur se sert afin de donner l’impression qu’il se retire de l’énonciation, en dissimulant les marques de sa présence et de la source énonciative. On a ainsi l’impression que le discours s’impose de l’extérieur et que le locuteur n’en est que le témoin. La littérature, notamment à travers l’emploi du style indirect libre, s’en sert avec des fins stylistiques et pragmatiques redoutables : les sources de l’énonciation, une fois gommées, déterminent la dissolution de la responsabilité, la perte de repères, la modification du point de vue du locuteur …