MYTHE ET EXPÉRIENCE PERSONNELLE CHEZ EUGÈNE IONESCO

Posted On Nov 11 2015 by

L’exercice de l’écriture a conduit Ionesco vers la découverte de sa nature, de son humanité et vers l’acceptation de sa ressemblance aux autres : « En exprimant mes obsessions fondamentales, j’exprime ma plus profonde humanité, je rejoins tout le monde spontanément au-delà de toutes les barrières des castes et psychologies diverses » (Notes et Contre-Notes). La quête de soi-même est, au fait, une tentative d’élucider le mystère de la vie et de la mort, ce qui mène à la fusion de l’expérience personnelle et du mythe. Encore et toujours en quête de son identité, Ionesco espère trouver en soi-même « une permanence humaine, une …


LE RÊVE ÉCRIT SUR PELLICULE : LA VOIX DE LA LUNE DE FEDERICO FELLINI ET LE POÈME DES LUNATIQUES DE ERMANNO CAVAZZONI

Posted On Nov 11 2015 by

Nous avions interviewé Ermanno Cavazzoni et quand on a défini le film La voce della luna de Federico Fellini comme une adaptation de son roman, Le poème des lunatiques, l’écrivain a hésité à en donner une définition nette. Cet « éloge de la folie » peut être défini comme le résultat d’une collaboration intense entre les deux artistes qui depuis le premier instant se sont très bien entendus. Tout comme dans le processus onirique, Fellini développe toutes les images proposées par le livre. Certaines scènes, par exemple la capture de la lune, sont les résultats des conversations entre Fellini et Cavazzoni. Pour …


« SAVÉS POUR QUOI J’AI MON ABIT CANGIET ? » ADAM DE LA HALLE OU LA MISE EN SCÈNE D’UNE UTOPIE PERSONNELLE

Posted On Jul 18 2014 by

Dans le Jeu de la Feuillée, l’auteur Adam de la Halle devient lui-même le personnage central de son œuvre. Le début de la pièce le surprend en train de faire ses adieux aux amis et aux habitants d’Arras qui l’entourent. Le poète veut quitter sa ville natale, pour commencer une autre vie. Le changement d’habit qu’il évoque à maintes reprises doit être envisagé comme un changement du mode de pensée. Au moment où le système de valeurs personnelles commence à contraster avec celui des valeurs sociales, le poète rêve d’entreprendre le voyage de la « connaissance de soi »