« 13 POUR PORTER BONHEUR », OU LE THÉÂTRE COMME ESPACE FÉDÉRATEUR

Posted On Oct 18 2011 by

« 13 pour porter bonheur » est un exemple de ce qu’on pourrait appeler la fin de la textocratie et de l’hégémonie de l’auteur, s’inscrivant ainsi dans une sorte de démarche postmoderniste particulière. Dès les années soixante, les praticiens du théâtre éprouvent le besoin de ne plus se faire les interprètes d’un texte ou d’une vision du monde mais de s’exprimer eux-mêmes. Pour les fondateurs du Living Theatre et de l’Open Theatre, par exemple, il ne s’agit plus d’un spectacle mais d’un processus d’élaboration, d’une cérémonie où le texte cesse d’avoir la primauté pour permettre au comédien de se libérer …