FEINTE ET MANIPULATION SUR SCÈNE. QUELQUES RUSES SANGLANTES DU THÉÂTRE ÉLISABÉTHAIN

Posted On Oct 20 2011 by

Le théâtre élisabéthain offre un large panel de personnages et de situations mettant en scène des trahisons ou des feintes visant à servir les intérêts personnels du manipulateur ainsi que son plaisir purement pervers (cf. la ruse de Aaron dans Titus Andronicus de W. Shakespeare, qui obtient de Titus qu’il se coupe la main droite sans rendre à ce dernier les vies de ses fils – tout cela est manigancé par plaisir et sans aucun profit). La supercherie peut également être utilisée pour assouvir la vengeance et certains des scénarios les plus sanglants et horribles sont emprunts du cannibalisme du …