LE RELATIVISME LINGUISTIQUE ET CULTUREL – PERSPECTIVES ROUMAINES

GRIGORE GEORGIU

admin 27 Jul 2012

L’analyse et l’interprétation des différences culturelles représentent aujourd’hui un thème central pour les études culturelles et pour les sciences de la communication. Dans le contexte de la mondialisation, les études sur la communication interculturelle se sont graduellement imposées en tant que direction prioritaire de recherche pour les disciplines sociales et humaines, au fur et à mesure que les contacts et les interdépendances entre états, sociétés et cultures se sont multipliées et intensifiées. La communication interculturelle est une discipline de synthèse, qui a acquis ces dernières décennies une place distincte dans les programmes d’étude des universités autour du monde.

Les sources théoriques de cette discipline sont multiples. Un point important d’appui pour comprendre les différences culturelles et la communication entre cultures se trouve dans l’idée de pattern culturel et dans la thèse de relativisme linguistique (connue comme « l’hypothèse Sapir-Whorf »). Dans cette étude je veux montrer la contribution de certains penseurs roumains à la compréhension de cette problématique, ainsi que Mircea Vulcănescu et Constantin Noica, des auteurs qui ont conçu les langues comme des moyens de codification des visions différentes sur le monde.