MAIS ET DISCOURS IMAGINAIRE

Posted On Dec 11 2017 by

The discourse connector mais is frequently used in the argumentative discourse: it may direct the interpretation towards implicit conclusions and is based on implicit premises. The conclusions are supported by a relation of contradiction that is established at the utterance level and manifests itself when the utterance is produced. The inferences we will observe are possible due to the interpreting instructions this connector contains. A particular situation – which we can observe in the present-day political discourse – appears when mais introduces an utterance that becomes an imaginary reply to a previous discourse.


HOMO LUDENS: L’ « ANARCHIE » D’UN JE(U) POLYPHONIQUE. DU RITUEL AUX POÉTIQUES THÉÂTRALES DU XXe SIÈCLE

Posted On Oct 18 2011 by

Est-ce possible de dégager un modèle transculturel – pour ainsi dire – de la représentation dramatique? C’est-à-dire l’un qui peut rendre compte du jeu rituel et, à la fois, du jeu théâtral à la lettre. Je pense que le concept de polyphonie est à même d’ y contribuer. On peut s’en servir dans l’analyse du mécanisme discursif de la représentation. Il s’ y avère utile à la description des instances discursives ou d’un jeu de(s) «je» qu’elles comportent. On cherche à traiter d’ une manière homogène autant que possible un ensemble de faits assez riche, voire hétéroclite, qui a trait …


DU POINT DE VUE AU DISCOURS REPRÉSENTÉ

Posted On Oct 12 2011 by

Généralement, on articule la notion de point de vue avec la narratologie et la polyphonie. La problématique du pdv chez les narratologues, les écrivains, les spécialistes du texte littéraire est liée à la prise en charge des informations narratives. La détermination des instances narratoriale (focalisation zéro), auctoriale (focalisation interne) et d’une instance sans foyer identifiable (source de la focalisation externe) proposée par le cadre d’analyse de G. Genette se réalise à partir des questions Qui voit?, Qui parle?, Qui sait?. G. Genette traite la problématique du discours rapporté à partir des seules relations narratologiques entre un narrateur et ses personnages, …


LA DANSEUSE CHORÉGRAPHE CAROLYN CARLSON À LA DÉCOUVERTE DE « L’ÉTRANGÈRE QUI EST EN NOUS »

Posted On Oct 12 2011 by

La découverte de « l’autre-en-moi-que j’ignore » est un thème reccurent dans l’élaboration des solos en danse. La chorégraphe américaine Carolyn Carlson, installée en France depuis nombreuses années, plonge dans un libre flot d’associations d’images et de gestes pendant le processus de création chorégraphique. Les personnages qui emergent dans son imaginaires, les souvenirs de rencontres et d’échanges répondent à la nécessité de comprendre ce qui nous est parfois étranger/étrange. Un dédoublement intérieur apparaît. Dans cette communication nous allons analyser le discours de la chorégraphe au cours de la création de son solo Bleu Lady (1984), filmé par Alain Plagne. De …