LES PROTAGONISTES DU CIRCUIT DE LA PAROLE: JE ET TU

Posted On Jan 15 2019 by

Sur l’emplacement de l’émetteur (« E »), les actes de discours expriment des intentions de se rapporter à soi, états d’esprit, allocutions et invitations à l’interlocution. Les valeurs qui caractérisent ce genre de discours sont l’intelligibilité et l’éloquence de l’expression. Dans l’horizon du langage au sujet de Dieu et la rédemption divine, nous allons insérer des idées révélatrices concernant l’ « affinité » des langages et l’ « auto-implication » par le langage. Sous l’impression du récepteur (« R »), les actes de discours sont des « vecteurs de la perlocution et d’appels à l’interlocution ».  Les valeurs de ce type d’actes sont la persuasion, la crédibilité du locuteur, l’accord de ces articulations …


QUAND LES MOTS NE VONT PAS DE SOI…

Posted On Oct 18 2011 by

Ayant comme point de départ la notion de modalisation autonymique définie par J. Authier-Revuz, nous analysons l’émergence, à la surface des paroles énoncées par les personnages de Ionesco, d’une hétérogénéité, d’une non-coїncidence qui est, par ailleurs, constitutive de toute parole.


(Română) ORGANIZAREA ENUNŢIATIVĂ IN CADRUL DISCURSULUI

Posted On Oct 12 2011 by

L’énonciation comme acte de langage est très importante dans les relations interhumaines et c’est pourquoi il y a beaucoup de recherches qui examinent les différents aspects qui la caractérisent. Néanmoins, elles restent indépendantes l’une de l’autre, appartenant à des disciplines diverses telles: la linguistique, la philosophie, l’ethnologie, la stylistique, la psychanalyse, etc. L’acte d’énonciation se réalise dans une situation particulière (la situation de communication) qui est caractérisée par : le locuteur et le destinataire; un lieu et un moment (le cadre spatio-temporel de l’énonciation); un environnement particulier. L’énoncé arrive en contact avec une circonstance concrète par l’acte de référence. Se …


LA MODALISATION COMME DÉVOILEMENT

Posted On Oct 12 2011 by

Si l’on se rapporte à la définition courante des modalités, conçues comme une catégorie qui étudie les diverses marques laissées dans l’énoncé par le sujet-locuteur, on s’avise qu’elles sont plutôt vues comme « étalage de soi », que « dévoilement » proprement dit. Les études traditionnelles parlent de « l’élément subjectif » dans le fonctionnement des modalités, soit qu’il porte sur le contenu de l’énoncé, soit qu’il vise l’énonciation. Quand même, ce qui nous a retenu l’attention a été le fait que, le plus souvent, l’emploi des modalités accompagne la réflexivité de l’énonciation, à travers laquelle celui qui parle impose …


DU POINT DE VUE AU DISCOURS REPRÉSENTÉ

Posted On Oct 12 2011 by

Généralement, on articule la notion de point de vue avec la narratologie et la polyphonie. La problématique du pdv chez les narratologues, les écrivains, les spécialistes du texte littéraire est liée à la prise en charge des informations narratives. La détermination des instances narratoriale (focalisation zéro), auctoriale (focalisation interne) et d’une instance sans foyer identifiable (source de la focalisation externe) proposée par le cadre d’analyse de G. Genette se réalise à partir des questions Qui voit?, Qui parle?, Qui sait?. G. Genette traite la problématique du discours rapporté à partir des seules relations narratologiques entre un narrateur et ses personnages, …