DU PEDEPHORE AU PEDEVOLE : LE CHAMP MYTHIQUE DANS LE ROI DES AULNES DE MICHEL TOURNIER

Posted On Jan 15 2019 by

De son premier roman intitulé Vendredi ou les limbes du Pacifique (1969) à son dernier roman s’intitulant Eléazar ou la Source et le Buisson (1996), Michel Tournier ne cesse pas d’utiliser sous plusieurs formes des éléments empruntés aux champs littéraire, artistique, mythique, biblique et philosophique. C’est la raison pour laquelle les romans de Tournier sont l’objet des études de plus en plus fréquentes de l’intertextualité depuis sa naissance dans les recherches littéraires et discursives. Certes l’intertextualité n’est pas un procédé d’emprunt ou de réécriture bruts, comme souligne Marc Eigeldinger dans son œuvre intitulé Mythologie et Intertextualité (1987), mais elle assume …


(Română) LA VIE PRIVÉE DE MICHEL TOURNIER À TRAVERS SES ROMANS

Posted On Jul 18 2014 by

Michel Tournier is a well-known novelist and he is famous for his originality and his depth in his romantic creation. From his first novel, Friday or the Limbs of the Pacific up to his last one Eléazar or the Source and the Bush, he presents a very interesting adventure both inFrance and all over the world. He was a person (maybe the only one) who knew how to transform an unexpected failure in the aggregation of philosophy into a literary success. The romantic work of Tournier amounts in three dimensions which have direct relation with his own life. The first …


DE LA MYTHOLOGIE HEROÏ-CENTRIQUE AU XIX-ÈME SIÈCLE. ANDRÉ GIDE

Posted On Oct 18 2011 by

En parcourant l’œuvre gidienne, une évidence s’impose au lecteur : l’écriture d’André Gide fait un large emploi du mythe, surtout du mythe classique gréco-romain. Le mythe est une présence constante dans l’œuvre gidienne. Commençant par la période symboliste de Walter, d’Urien et du Traité, passant par l’époque des œuvres-charnière – L’Immoraliste, La Porte étroite – et jusqu’aux œuvres de maturité – Si le grain, Les Faux Monnayeurs -, le mythe ne cesse pas de tracer un axe de l’écriture gidienne. Cette prédominance du mythe se manifeste dans deux directions : l’une explicite, matérialisée dans des reprises fidèles des mythes antiques, …


TOUS LES ENFERS NE SONT PAS PAREILS. RÉÉCRITURES (POST)MODERNES D’UN MYTHE À L’ANCIENNE

Posted On Oct 17 2011 by

On propose une approche comparative, située au croisement de l’antropologie de l’imaginaire et de l’étude comparée des textes littéraires. On s’intéresse à quelques échos littéraires du motif descensus ad Inferos et, lié à celui-ci, du motif du rameau d’or, dans un corpus d’oeuvres ci-dessous précisées. Ce sont deux motifs – mythiques et initiatiques tout d’abord – de très ancienne origine dans l’imaginaire européen. Il y en a aussi des expressions pareilles dans d’autres cultures du monde, notamment celles du Proche Orient ancien. Quant aux réminiscences de ces deux motifs entrelacés dans l’imaginaire littéraire (post)moderne, on envisage tout d’abord deux romans …


THÈME ET ESTHÉTIQUE DU JEU DE HASARD CHEZ ARAGON : LE ROMAN – UN PAQUET DE CARTES ?

Posted On Oct 17 2011 by

Cette étude porte sur la présence du thème du jeu de hasard dans l’œuvre d’Aragon et plus particulièrement dans Les Voyageurs de l’impériale. Ce roman du cycle Le Monde réel s’interroge certes sur la représentation de la réalité, mais celle-ci prend une forme originale lorsqu’il s’agit de traiter du jeu. Les références intertextuelles se font nombreuses et brouillent les rapports possibles entre le réel et sa représentation fictionnelle. Nous esquisserons donc une mise en relation entre le jeu comme thème et le jeu comme représentant d’une esthétique.