« LANGAGE TANGAGE OU CE QUE LES MOTS ME DISENT ». MICHEL LEIRIS : DE L’EXPLORATION LUDIQUE DU LANGAGE À L’EXPLORATION DU MOI

Posted On Oct 17 2011 by

Auteur d’un vaste cycle autobiographique, Michel Leiris contribue décisivement au renouvellement des genres autoréférentiels par une expérimentation langagière et narrative qui anticipe de quelques décennies « l’aventure de l’écriture » envisagée par les structuralistes et les Nouveaux Romanciers. L’exploration du moi s’accompagne chez lui d’une exploration des potentialités du langage. Pensant que l’homme contemporain est emprisonné par cet outil de communication, Leiris éprouve la nécessité de le réinventer, de le forcer à lui livrer des vérités inouïes. Transformés ainsi en objet de la recherche littéraire, les mots sont forcés de quitter le domaine de la communication habituelle et de montrer …


JEUX, CONTRAINTES ET TROUVAILLES. TOUT POUR UNE LITTERATURE EXPERIMENTALE CHEZ PEREC ET QUENEAU

Posted On Oct 17 2011 by

Notre étude met en lumière quelques pistes de l’esthétique perecquienne fondée sur la force créatrice du jeu, du puzzle, de l’agencement et de la contrainte de toute espèce qui ne fait que déboucher sur la libération du mot. Le langage se dérobe et se dépouille pour se vouer à des associations singulières et à des accumulations qui remontent à un encyclopédisme éblouissant dont Georges Perec est l’artisan et le forgeur. Nous allons souligner aussi le rapport contrainte-liberté-érudition chez Georges Perec et les jeux de son écriture qui portent sur la nature et l’usage de cette « étrange parole réservée (tout …