(Română) ÉCRIRE POUR GUÉRIR : LA PORTE INTERDITE DE GABRIEL LIICEANU . UNE LECTURE PRAGMATIQUE

Posted On Feb 22 2017 by

Sorry, this entry is only available in Romanian.


(Română) UNE PASSION TRANFORMEE EN UNE OUEVRE LITTERARIRE : PASSION SIMPLE D’ANNIE ERNAUX

Posted On Jul 31 2014 by

Sorry, this entry is only available in Romanian.


(Română) EFFACEMENT ÉNONCIATIF ET REPRÉSENTATION BIAISÉE DE SOI DANS LE DISCOURS

Posted On Jul 18 2014 by

The enunciatory effacement presupposes the existence of linguistic and discursive lines of action by means of which a speaker feigns withdrawal from enunciation, by dissimulating its source. Thus, the impression is created that the discourse is imposed from the outside and that the speaker only witnesses it. This method is utilized in literature, by the use of free indirect style, in order to create certain stylistic and pragmatic effects: dissimulating the enunciatory source determines a dilution of responsibility, the loss of reference points, and the modification of the viewpoints. In this paper, we will be examining some of the consequences …


(Română) (IM)POSSIBILITÉS DE DIRE LE PLAISIR/DÉPLAISIR

Posted On Jul 18 2014 by

Sorry, this entry is only available in Romanian.


LES DIDASCALIES : LE TEXTE MODE D’EMPLOI ?

Posted On Jul 27 2012 by

L’analyse des didascalies[1] met en évidence le rôle de cette partie du texte théâtral dans le processus de production de sens nécessaire à la construction de la représentation. Eléments porteurs d’informations et de réflexions qui orientent généralement la mise en scène, chez Ionesco, les didascalies sont assez souvent des facteurs d’ambiguїté et n’assurent plus, dans leur qualité de co-éléments de l’énonciation des personnages, la compréhension des messages émis par ceux-ci. [1] Eléments indispensables à la production de sens, les didascalies sont analysables, selon Thierry Gallèpe (Didascalies. Les mots de la mise en scène, Paris, L’Harmattan, 1997) à partir de deux …


BROUILLAGES RÉFÉRENTIELS ET ÉNONCIATION ENTRAVÉE DANS LE DISCOURS THÉÂTRAL D’EUGÈNE IONESCO

Posted On Oct 18 2011 by

Le discours théâtral a pour fondement un présupposé essentiel: « Nous sommes au théâtre » . Ce présupposé théâtral implique une indépendance du monde fictif créé par le dramaturge, monde qui institue une réalité scénique différente de la vie réelle. Chez Ionesco, on assiste à une superposition de deux systèmes de représentations: un système compatible avec le système de représentations du monde réel et un système de représentations propres au monde fictionnel. Cette superposition entraîne des contradictions entre les présupposés existentiels, factuels, logiques et idéologiques des deux systèmes de représentations et conduit souvent à des brouillages référentiels.


DISCOURS DIDASCALIQUE ET PRAXIS CRITIQUE : QUAND LE THEATRE PARLE DU THEATRE ET DU MONDE

Posted On Oct 18 2011 by

Qualifié de « paratexte », de « couche du texte théâtral non prononcé sur scène » voire de « texte secondaire », le texte didascalique fonctionne, d’une part, comme la trace de la voix auctoriale et, d’autre part, comme un matériau qui détermine, ou pour le moins conditionne, l’énonciation et la représentation du texte dramatique. Initialement destiné à demeurer hors la scène, à ne pas être perçu explicitement par le spectateur, le texte didascalique apparaît toutefois fréquemment sur la scène théâtrale contemporaine à travers son énonciation linguistique. En introduisant le texte didascalique sur scène, la mise en scène exerce sa …


« Y A-T-IL UN CHIEN QUI ABOIE… DANS LES DIDASCALIES ? » DISCOURS THEATRAL ET ENONCIATION

Posted On Oct 18 2011 by

Nous voudrions nous consacrer ici à un fonctionnement particulier du français dans la construction d’un énoncé exprimant une proposition renvoyant à une situation d’énonciation d’un type particulier. Nous considérerons comme révélateur le fait qu’à propos de la même situation référentielle, selon le type auquel il appartient, un discours pourra ou non employer une structure donnée. L’écart ou la distribution dont il s’agit se situe dans le cadre de la fiction théâtrale. Les « types » de discours en question renvoient respectivement à ce que peuvent dire les personnages d’une scène dramatique (les répliques), les éléments descriptifs ou « performatifs » …


QUAND LES MOTS NE VONT PAS DE SOI…

Posted On Oct 18 2011 by

Ayant comme point de départ la notion de modalisation autonymique définie par J. Authier-Revuz, nous analysons l’émergence, à la surface des paroles énoncées par les personnages de Ionesco, d’une hétérogénéité, d’une non-coїncidence qui est, par ailleurs, constitutive de toute parole.


L’IDENTITÉ EST UNE FICTION. FIGURES DE LA SUBJECTIVITÉ DANS LES DISPOSITIFS D’ENQUÊTE GÉOGRAPHIQUE

Posted On Oct 17 2011 by

L’entretien compréhensif est un dispositif d’enquête en sciences sociales qui se distingue par sa recherche d’une intersubjectivité. Cette dimension intersubjective conduit à ce que l’entretien compréhensif constitue un espace d’observation de « la présence du moi dans les discours ». La question de savoir comment traiter le matériau issu de ce « dévoilement de soi » a donné lieu à une littérature abondante. On a notamment beaucoup insisté sur le fait que la personne qui parle s’y mue en « idéologue de sa propre vie » . Par contre, le fait que les paroles d’entretien disent, presque immédiatement, quelque chose …


STRATÉGIES LANGAGIÈRES, DÉVOILEMENT DE SOI ET OUVERTURE VERS L’AUTRE : UNE EXPÉRIENCE EN CONTEXTE UNIVERSITAIRE ROUMAIN

Posted On Oct 17 2011 by

Cette communication se propose de voir de quelle manière la culture personnelle et nationale des étudiants roumains en français des affaires trouve des références dans les représentations personnelles que les étudiants se font quant à leur propre pays et quant à l’intégration d’un étranger (français) en Roumanie, et surtout de voir quelles sont les stratégies langagières de mise en discours qui permettent aux étudiants de parler d’eux- mêmes et de leur propre pays. Notre corpus est constitué d’une cinquantaine de réponses d’étudiants en première année à l’Académie d’Etudes Economiques de Bucarest (Faculté d’Administration des Affaires en Langues Etrangères) à une …


(Română) ORGANIZAREA ENUNŢIATIVĂ IN CADRUL DISCURSULUI

Posted On Oct 12 2011 by

L’énonciation comme acte de langage est très importante dans les relations interhumaines et c’est pourquoi il y a beaucoup de recherches qui examinent les différents aspects qui la caractérisent. Néanmoins, elles restent indépendantes l’une de l’autre, appartenant à des disciplines diverses telles: la linguistique, la philosophie, l’ethnologie, la stylistique, la psychanalyse, etc. L’acte d’énonciation se réalise dans une situation particulière (la situation de communication) qui est caractérisée par : le locuteur et le destinataire; un lieu et un moment (le cadre spatio-temporel de l’énonciation); un environnement particulier. L’énoncé arrive en contact avec une circonstance concrète par l’acte de référence. Se …


LA MODALISATION COMME DÉVOILEMENT

Posted On Oct 12 2011 by

Si l’on se rapporte à la définition courante des modalités, conçues comme une catégorie qui étudie les diverses marques laissées dans l’énoncé par le sujet-locuteur, on s’avise qu’elles sont plutôt vues comme « étalage de soi », que « dévoilement » proprement dit. Les études traditionnelles parlent de « l’élément subjectif » dans le fonctionnement des modalités, soit qu’il porte sur le contenu de l’énoncé, soit qu’il vise l’énonciation. Quand même, ce qui nous a retenu l’attention a été le fait que, le plus souvent, l’emploi des modalités accompagne la réflexivité de l’énonciation, à travers laquelle celui qui parle impose …


DU POINT DE VUE AU DISCOURS REPRÉSENTÉ

Posted On Oct 12 2011 by

Généralement, on articule la notion de point de vue avec la narratologie et la polyphonie. La problématique du pdv chez les narratologues, les écrivains, les spécialistes du texte littéraire est liée à la prise en charge des informations narratives. La détermination des instances narratoriale (focalisation zéro), auctoriale (focalisation interne) et d’une instance sans foyer identifiable (source de la focalisation externe) proposée par le cadre d’analyse de G. Genette se réalise à partir des questions Qui voit?, Qui parle?, Qui sait?. G. Genette traite la problématique du discours rapporté à partir des seules relations narratologiques entre un narrateur et ses personnages, …