LE JEU DANS LE THÉÂTRE D’ALBERT CAMUS : POLYSÉMIE, POLYMORPHIE, ONTOLOGIE

Posted On Oct 17 2011 by

Si le jeu dans tous ses états se trouve amplement célébré chez Eugène Ionesco, selon la prémisse du présent volume, il l’est aussi, déjà, chez un écrivain dont les œuvres majeures précèdent de peu celles du célèbre dramaturge de l’Absurde : en l’occurrence, chez Albert Camus. À l’instar de Martin Esslin dans son ouvrage de référence qu’est devenu The Theatre of the Absurd (1961), nous percevons Camus comme un précurseur du Nouveau Théâtre. Mais notre perception se fonde sur d’autres motifs, qui s’ajoutent à ceux fournis par Esslin : alors que ce dernier renvoie au philosophe de l’absurde, qu’est Camus, …