TYPES D’INTERACTIONS DANS LE LUDIQUE EN CLASSE DE FLE

Posted On Oct 17 2011 by

Exemple type d’interaction non-complémentaire, la conversation met en présence des sujets sociaux, pourvus d’images sociales, dont les positionnements ne sont pas identiques ; pourtant l’on reconnaît, dans ce type d’échange, une sorte d’égalité de droits et de devoirs. L’on identifie, parmi les caractéristiques de la conversation, une finalité « interne », centrée sur le contact, ce qui lui assure le statut de lieu de convivialité relative, une apparente informalité de fonctionnement, reposant, entre autres, sur le caractère ouvert du contrat de parole, sur l’absence de but explicite et de thèmes imposés. Il y a, d’autre part, en didactique de FLE, …


LE JEU DE ROLES DANS LA CLASSE DE FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE: DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE

Posted On Oct 17 2011 by

L’importance du jeu de rôles pour la classe de français langue étrangère, et surtout pour l’enseignement/apprentissage des actes de langage, a été reconnue depuis longtemps. La manière dont il faut organiser cette activité pour la rendre agréable et efficace a été décrite en détail plus d’une fois. Cependant, en regardant les classes de français enregistrées dans le cadre du projet CECA (Langue française, diversité culturelle et linguistique : culture d’enseignement, culture d’apprentissage), on se rend compte que les enseignants, qu’ils soient roumains ou brésiliens, proposent rarement des jeux de rôles à leurs élèves. Dans le cas de la Roumanie, on …


ANALYSE IMMANENTE DES ŒUVRES ET DISSOLUTION DES GENRES ARTISTIQUES

Posted On Oct 17 2011 by

Adorno pose l’exigence philosophique d’une « teneur de vérité » de l’art, celle-ci ne pouvant exister qu’à partir d’une critique immanente de l’œuvre particulière. Le rôle de son esthétique est bien de saisir le moment où l’œuvre, en raison de sa loi formelle, est un artefact et en même temps « plus » qu’un artefact : elle est une œuvre d’art en se séparant, en tant qu’ « esprit » de la réalité empirique. Les œuvres deviennent autonomes à condition de posséder ce « plus » par rapport à la réalité empirique. Mais comment déterminer ce « plus », cet …


ON PAINTING, CONVENTIONS AND GAMES; APPROACHES TO (POST-)MODERN ROMANIAN ART WORKS

Posted On Oct 17 2011 by

Our paper gives an account of the way in which creativity, representation and receiving in art imply the notion of “game”, and thus encourages the study of painting as game. On the other hand, the paper experiences the aesthetic handling of the concept in question. The game of imagination plays its part in the choice of the work titles, the themes to be depicted, and the means of expression. The study of the game of representation is first carried out at the language’s level, but it is also interested in the performative aspects of the language use, i.e. the compositional …


LA PLURALITE DES VOIX

Posted On Oct 17 2011 by

Un texte peut être différemment analysé, et ses différents thèmes ne se trouvent pas sur le même plan. C’est pourquoi, on attribue aux textes une certaine plurivocité. Il arrive souvent que le locuteur « se brise » au moment de la confrontation avec un autre locuteur. Le discours, comme un ensemble de voix, effectue divers actes de langage attribués aux divers énonciateurs. La polyphonie est présente dans un énoncé de voix différentes, distinctes de celle de l’auteur de l’énoncé ; ainsi, tout énoncé consiste en une mise en scène d’instances énonciatives distinctes, auxquelles le locuteur peut se présenter comme associé …


LE DROIT AU JEU

Posted On Oct 17 2011 by

L’hypothèse de départ de ce travail est que le jeu et ses règles régissent, d’une façon ou d’une autre, ne fût-ce qu’implicitement, toute activité humaine, surtout lorsqu’elle est liée à une pratique langagière. Le Droit, par les contraintes qu’il impose, par la rigidité et l’austérité de son langage et sa fonction pratique et punitive, semble loin de la gratuité et du bonheur que le jeu engendre. Néanmoins, on a déjà démontré que, dans les sociétés archaïques, l’acte juridictionnel s’accompagne, souvent, de la mise en scène de certains jeux. On attribue au jeu une fonction sociale, grâce aux significations qu’il cache, …


LUDIQUE ET PHATIQUE DANS LE DISCOURS DES MENUS

Posted On Oct 17 2011 by

Dans le cadre du discours du manger (on pourrait y inclure les recettes culinaires, les blagues gastronomiques), le discours des menus occupe une place à part. On met sur la carte des stratégies diverses orientées vers le récepteur, afin de le séduire et de lui inciter la curiosité gustative. La dénomination des plats, leur description sommaire au cadre du menu maintient ouverte la coopération du récepteur. Le fait de nommer les spécialités culinaires en utilisant la dérivation par suffixation diminutive représente l’une des stratégies textuelles appartenant au ludique, mais également au phatique. On va proposer une stylistique du diminutif suivant …


THE GAME OF MANIPULATION

Posted On Oct 17 2011 by

The paper tries to depict the game of manipulation in one type of oral discourse, namely in negotiation. The game of manipulation in negotiation is not relaxed or interest-free; on the contrary, it is a game in which the players try to maximize their gains by finding the best strategy necessary in a certain situation. We are trying to see, in several examples of recorded and transcribed negotiations, how some strategies of manipulation work.


JEUX DE LANGAGE, (EN)JEUX DE L’ALTÉRITÉ

Posted On Oct 17 2011 by

La relation avec l’autre représente, dans toutes les cultures, une constante du comportement social. Les rapports avec l’autre, personne ou communauté, sont révélés par les éléments de l’imaginaire et des représentations culturelles. Mais ce qu’on perçoit de l’autre c’est son image, qui comprend, comme toute image, réel et fictionnel à la fois. L’image de l’autre est, toujours, chargée de sens. A l’époque postmoderne, l’autre se révèle comme une construction due aux jeux de langage, formule par laquelle Jean François Lyotard désigne les réseaux discursifs contemporains qui (de)limitent l’individu postmoderne, atomisé, isolé. Les représentations discursives de l’altérité – minoritaire, marginale, étrangère …


LANGUAGE GAMES AND PLAYING WITH LANGUAGE

Posted On Oct 17 2011 by

The purpose of this paper is to analyse the relations between man’s everyday actions and games, between what is serious and what is lighthearted, playful about human actions. There are two words in English which refer to these aspects: game and play. They share some semantic features and differ in others. Game focuses on competition and obeying rules, whereas play focuses on amusement and freedom of action. I shall briefly cast a look at both Saussure’s parallel between language and the game of chess and Wittgenstein’s well-known syntagm language-game. I believe that only the latter is acceptable, on condition that …


ENJEUX DES « JEUX DE LANGAGE » CHEZ WITTGENSTEIN

Posted On Oct 17 2011 by

Le concept fictif de « jeu de langage » occupe dans la seconde philosophie de Wittgenstein une place importance. Le « jeu de langage » rend compte d’une connexion entre langage et action dans la prise en compte d’une forme de vie, laquelle créée les conditions même de ce jeu. Ces jeux trouvent un exemplaire dans littérature, laquelle par l’appréciation qu’elle requiert désigne au philosophe un autre aspect de la connaissance. Entre langage, une philosophie entre esthétique et éthique se dessine alors, à l’épreuve du discours sub specie ludi.


LES CONTRAINTES DU JEU SCÉNIQUE: LES DIDASCALIES. POUR UNE DÉFINITION

Posted On Oct 17 2011 by

Les diverses descriptions et taxinomies des didascalies chez les différents spécialistes témoignent des perspectives adoptées: la perspective purement formelle, incapable à elle seule de rendre compte du fonctionnement des didascalies, la perspective énonciative et pragmatique, la perspective poétique. Considérées comme des éléments subalternes du texte, les didascalies commencent, avec l’intérêt qui leur est accordé, par une analyse linguistique, plus précisément énonciative et pragmatique, à gagner leur statut d’éléments de base dans la production du sens du texte théâtral.


WORDS DREAMING AT A SHAKESPEAREAN NIGHT

Posted On Oct 17 2011 by

Shakespeare’s comedies have, throughout centuries, attracted criticism that ranged from slight contempt for their stylistic impurity to utter admiration for the complexity of their structures. This paper focusses on one of Shakespeare’s best loved early comedies, A Midsummer Night’s Dream, in order to study the poetic nature of the play by taking into account some of the rhetorical elements that contribute to the construction of its particular atmosphere. Metamorphosis is explored in the movements of the words up and down scales of meaning operating through inversions, subversions, conversions and reversions that both bewilder and enchant the reader.


LE JEU DE L’ATTENTE ET DE L’INTEMPESTIF DANS UN CHAPEAU DE PAILLE D’ITALIE D’EUGENE LABICHE

Posted On Oct 17 2011 by

Il y a trois traitements littéraires possibles du topos de l’attente: parfois, c’est le cas des contes, elle est comblée (dans le conte Barbe bleue, par exemple, le cri de la jeune épouse en danger de mort : « Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? » sera entendu et la fille sauvée); d’autres fois, comme dans la littérature de l’absurde, le cri se perd dans le vent, faute d’interlocuteur, et l’attente s’éternise; enfin, dans la comédie, l’attente et l’intempestif se poursuivent comme le chat et la souris provoquant le rire libérateur de la tension de l’expectative. Vu …


THE FOOL IN KING LEAR

Posted On Oct 17 2011 by

My paper is an attempt to approach the fool figure through an exploration of physicality and clowning in the early modern period. I have chosen for analysis one of Shakespeare’s plays, where the clown clearly responds to the diversity of the audience (and culture) of his time, incorporating familiar physicality while moving a step further with colloquial references, political commentary, and social critiques. Besides providing the definition and the roles assumed by the fool in the play, I will also show that clowning is an important performative device. The words of the fools are often identical in all Shakespeare’s plays: …


CONSTRUCTION DES PERSONNAGES ET ESTHÉTIQUE DE LA QUIÉTUDE DANS LES PARAVENTS DE JEAN GENET

Posted On Oct 17 2011 by

Une pièce écrite en idéogrammes et en hiéroglyphes est un texte qui interroge de prime abord l’architecture d’un imaginaire créatif bien débordant. Est-ce le cas dans Les Paravents (LP) de Jean Genet ? Les quarante-trois personnages européens face à cinquante et un Arabes évoluent le long d’une édition – celle de 1976, dite édition finale-, dans un espace visible-invisible composé de seize paravents-miroirs ou écrans. Tout débute dans LP par une borne kilométrique, une trace délimitative indiquant le village d’Ain-Sofar. Ce dernier existe réellement, aujourd’hui ville touristique du Mont-Liban, sur la route Beyrouth-Damas via Zahlé. Une ville bien montante où …


PARODIE ET INTERTEXTE CHEZ ION LUCA CARAGIALE: « LA FARCE FANTAISISTE » UNE BELLE MÈRE

Posted On Oct 17 2011 by

En connaissant bien le mouvement des formes littéraires, Caragiale engage souvent son écriture dans des polémiques implicites ou explicites avec la convention littéraire de son époque. Les recettes d’écriture acceptées par le public et promues par les maisons d’éditions et les journaux font l’objet d’un jeu textuel et fictionnel tout particulier, dans la pièce Une belle mère – farce fantaisiste, où la pratique littéraire remplace la réalité et le donquijotisme devient modus vivendi.


IL GIOCO DEGLI INTERDETTI NELL’ARIALDA, PIÈCE DI G. TESTORi

Posted On Oct 17 2011 by

Il teatro appartiene alla sfera del rito, del gioco e della festa ma anche dell’ artigianalità e della comunicazione in ogni senso, coinvolge tutto quel campo che possiamo chiamare genericamente antropologico, (Enrique Vargnas, Anno 1, n. 35, 14/ 12/ 2000). Il teatro, infatti, è uno strumento di conoscenza e di relazione profonda tra individui e gruppi differenti per cultura, razza e status sociale, favorisce l’incontro e genera legami proprio come il gioco. E’ uno strumento di ricerca verso l’io e verso il mondo. La diversità di G. Testori si ritrova anche nei confronti del panorama culturale italiano in cui si …


LE JEU DANS LE THÉÂTRE D’ALBERT CAMUS : POLYSÉMIE, POLYMORPHIE, ONTOLOGIE

Posted On Oct 17 2011 by

Si le jeu dans tous ses états se trouve amplement célébré chez Eugène Ionesco, selon la prémisse du présent volume, il l’est aussi, déjà, chez un écrivain dont les œuvres majeures précèdent de peu celles du célèbre dramaturge de l’Absurde : en l’occurrence, chez Albert Camus. À l’instar de Martin Esslin dans son ouvrage de référence qu’est devenu The Theatre of the Absurd (1961), nous percevons Camus comme un précurseur du Nouveau Théâtre. Mais notre perception se fonde sur d’autres motifs, qui s’ajoutent à ceux fournis par Esslin : alors que ce dernier renvoie au philosophe de l’absurde, qu’est Camus, …


THE READING GAME

Posted On Oct 17 2011 by

Fiction possesses a “dialogic” dimension, a relationship that establishes among the various voices which compete for dominance in a text. And it is not seldom that voices in fictional texts derive their vocabularies from the language of games and play. Readers and critics have not always been concerned with the clash of words among other words. The novel as a genre has, traditionally, seemed to be concerned more with character and event than with linguistic nuances. The fictional imagery is pervasively, obsessively visual; the Realist text (isn’t realism one of the main ingredients of the novelistic universe?) seems to resist …


LES REVES DANS LES JOURNAUX DE IONESCO

Posted On Oct 17 2011 by

Les rêves consignés par Ionesco dans ses journaux font la liaison entre deux plans de sa création française – le théâtre et les écrits intimes, pour créer la spécificité de ce qu’on appelle son théâtre autobiographique. Tous ses trois journaux contiennent des rêves, mais Journal en miettes est le journal des rêves par excellence, car à l’époque de sa rédaction Ionesco subissait une cure psychanalytique ; cela donne l’aspect par certains endroits de carnet de rêves, de carnet thérapeutique. L’analyse portera sur les rêves consignés dans les journaux (sur tous les rêves, pas seulement sur ceux utilisés ensuite dans les …


LE JEU CHEZ PANAIT ISTRATI

Posted On Oct 17 2011 by

Le jeu, tel qu’il est présent dans l’œuvre de Panait Istrati, prend plusieurs formes : des jeux de mots, de jeux de hasard, le jeu au sens de « joc » roumain, signifiant danse populaire et par extension fête, le jeu du hasard auquel Istrati fait si souvent référence, le jeu de la vie et de la mort qui sous-tend les aventures décrites dans ses récits comme un cycle vie-mort-vie. Il est intéressant de remarquer quelques lieux communs avec non seulement d’autres ouvrages littéraires mais aussi avec d’autres croyances, pratiques et archétypes, ce qui fait des romans de Panait Istrati …


ANDRE GIDE ET LES ILLUSIONS DU JEU ANTIFASCISTE

Posted On Oct 17 2011 by

L’antifascisme est un « jeu » inventé par les communistes à l’aube de la seconde guerre mondiale pour leurrer l’Occident et éloigner l’attention de l’opinion publique de la famine et des atrocités commises par le régime totalitaire de Staline. Malgré leurs péchés, les communistes ont réussi à attirer vers leur cause des militants authentiques, des individus remarquables, parmi les plus brillants de leur génération. Motivés par la menace fasciste et convaincus d’avoir bien choisi leur chemin, les sympathisants ont été cependant les victimes innocentes d’un régime dont le but principal était de créer une illusion pour s’en nourrir ensuite. Certains …


LE JEU: SOCIALISATION ET INDIVIDUATION CHEZ ANDREÏ MAKINE

Posted On Oct 17 2011 by

La découverte de soi, la construction de l’identité personnelle par opposition à celle collective constitue un motif essentiel de l’œuvre makinienne. Pour mieux souligner cela, l’auteur choisit comme personnages des jeunes adolescents à l’âge de l’élaboration de soi selon différents modèles : familial, social, collectif ou bien au contraire, par la confrontation avec l’altérité. Erik Erikson considère le stade de l’adolescence comme « une période de plus en plus marquée et consciente […] presque un mode existentiel entre l’enfance et l’âge adulte » . Les adolescents semblent être plus préoccupés par ce que les autres pensent d’eux, par ce qu’ils …


THE METAMORPHOSIS OF SOCIAL IDENTITY AND THE GARMENT AS SIGN, OR THE (JOCULAR) “STEALING” OF SPACES

Posted On Oct 17 2011 by

This paper deals with aspects related to interpersonal conflict interspersed with ideas of rape psychology, elements of struggle between different social classes building their social identity, as well as with aspects regarding the gestural display of power or lack of power as shown in Pamela; or, Virtue Rewarded by Samuel Richardson. Starting from the idea that every game involves some participants, a competitive or conflicting state between them and some reward, then we find that in this novel the game of abusing the physical body and/or of defending it reveals some other deeper significations.


ACTORS AND ROLES IN W. M. THACKERAY’S “VANITY FAIR”

Posted On Oct 17 2011 by

It is a known fact that W. M. Thackeray’s novel Vanity Fair begins with an author’s preface entitled “Before the Curtain”, where the characters in the novel are already referred to as ‘puppets’, ‘dolls’ and ‘figures’, the stage being a ‘Fair’, all these being ‘looked at’ by the ‘Manager of the Performance’. The paper aims at identifying and analyzing the dramatic discourse in the novel, the roles, positions and functions of characters which are relevant to our analysis, so as to decide who pulls the strings of all these marionettes. Another purpose of the paper is to deal with this …


TECHNICAL (DIS)PLAY IN MALCOLM BRADBURY’S WORK

Posted On Oct 17 2011 by

Malcolm Bradbury’s texts, be they works of fiction or critical works, develop under the permanent sign of games. Linguistic games, structural games, metafictional exploitations or devices within the sphere of parody, irony or sarcasm pervade his writings whose main purpose seems to be that of giving pleasure. A unique entertainer, Malcolm Bradbury made of his ludic manner of handling his writer’s quill a second nature.


LE JEU DE L’EMPRUNT ET LES ENJEUX CACHÉS DANS LE DEVOIR DE VIOLENCE

Posted On Oct 17 2011 by

Le Devoir de Violence de Yambo Ouologuem a rapidement suscité une controverse après sa parution en 1968, concernant les prétendus plagiats de l’auteur. Je soutiendrai que ces accusations reposent sur un manque de compréhension de la technique compositionnelle de Ouologuem, dont la ludicité est démontrée à la fois par les autres écrits de l’auteur et par ses interviews. La scène finale du roman contient la clé des emprunts situés autre part dans le texte. Ouologuem obtient une synergie entre la technique d’écriture et l’idéologie du texte, en les plaçant ensemble sous le signe du jeu. Tout comme celui-ci, le travail …


TOUS LES ENFERS NE SONT PAS PAREILS. RÉÉCRITURES (POST)MODERNES D’UN MYTHE À L’ANCIENNE

Posted On Oct 17 2011 by

On propose une approche comparative, située au croisement de l’antropologie de l’imaginaire et de l’étude comparée des textes littéraires. On s’intéresse à quelques échos littéraires du motif descensus ad Inferos et, lié à celui-ci, du motif du rameau d’or, dans un corpus d’oeuvres ci-dessous précisées. Ce sont deux motifs – mythiques et initiatiques tout d’abord – de très ancienne origine dans l’imaginaire européen. Il y en a aussi des expressions pareilles dans d’autres cultures du monde, notamment celles du Proche Orient ancien. Quant aux réminiscences de ces deux motifs entrelacés dans l’imaginaire littéraire (post)moderne, on envisage tout d’abord deux romans …


THÈME ET ESTHÉTIQUE DU JEU DE HASARD CHEZ ARAGON : LE ROMAN – UN PAQUET DE CARTES ?

Posted On Oct 17 2011 by

Cette étude porte sur la présence du thème du jeu de hasard dans l’œuvre d’Aragon et plus particulièrement dans Les Voyageurs de l’impériale. Ce roman du cycle Le Monde réel s’interroge certes sur la représentation de la réalité, mais celle-ci prend une forme originale lorsqu’il s’agit de traiter du jeu. Les références intertextuelles se font nombreuses et brouillent les rapports possibles entre le réel et sa représentation fictionnelle. Nous esquisserons donc une mise en relation entre le jeu comme thème et le jeu comme représentant d’une esthétique.


JOUER SUR LES MOTS ET JOUER AVEC LES MOTS, DES ASPECTS LUDIQUES DE L’ART DIVINATOIRE DES LIVRES DE SORTS : EXEMPLES OCCITANS

Posted On Oct 17 2011 by

Les livres de sorts sont les supports d’un art divinatoire qui, peut-être plus que tous les autres, met en scène le jeu des mots et du hasard. Ce genre d’ouvrage consiste à mettre en place un système de tirage au sort qui sélectionne la réponse à une question prédéterminée. Ils connurent une large diffusion au Moyen Âge attestée notamment par leur présence au sein d’œuvres littéraires. Le Roman de Flamenca et La Chanson de la Croisade albigeoise, œuvres phares de la littérature médiévale occitane, mettent en scène une utilisation très traditionnelle des livres de sorts qui révèle un jeu littéraire …


« LANGAGE TANGAGE OU CE QUE LES MOTS ME DISENT ». MICHEL LEIRIS : DE L’EXPLORATION LUDIQUE DU LANGAGE À L’EXPLORATION DU MOI

Posted On Oct 17 2011 by

Auteur d’un vaste cycle autobiographique, Michel Leiris contribue décisivement au renouvellement des genres autoréférentiels par une expérimentation langagière et narrative qui anticipe de quelques décennies « l’aventure de l’écriture » envisagée par les structuralistes et les Nouveaux Romanciers. L’exploration du moi s’accompagne chez lui d’une exploration des potentialités du langage. Pensant que l’homme contemporain est emprisonné par cet outil de communication, Leiris éprouve la nécessité de le réinventer, de le forcer à lui livrer des vérités inouïes. Transformés ainsi en objet de la recherche littéraire, les mots sont forcés de quitter le domaine de la communication habituelle et de montrer …


JEUX, CONTRAINTES ET TROUVAILLES. TOUT POUR UNE LITTERATURE EXPERIMENTALE CHEZ PEREC ET QUENEAU

Posted On Oct 17 2011 by

Notre étude met en lumière quelques pistes de l’esthétique perecquienne fondée sur la force créatrice du jeu, du puzzle, de l’agencement et de la contrainte de toute espèce qui ne fait que déboucher sur la libération du mot. Le langage se dérobe et se dépouille pour se vouer à des associations singulières et à des accumulations qui remontent à un encyclopédisme éblouissant dont Georges Perec est l’artisan et le forgeur. Nous allons souligner aussi le rapport contrainte-liberté-érudition chez Georges Perec et les jeux de son écriture qui portent sur la nature et l’usage de cette « étrange parole réservée (tout …


TEXTES À CONTRAINTES : JEUX ET ENJEUX DE LA TRANSMISSION DES CONTRAINTES AU LECTEUR

Posted On Oct 17 2011 by

A l’Ouvroir de Littérature Potentielle (OuLiPo) règnent certains mots-clés comme « contrainte d’écriture », « jeu » et « combinatoire ». Le jeu de l’écriture oulipienne pose la problématique de l’encodage des contraintes dans un texte : un auteur doit-il rendre visible les contraintes d’écriture qui lui ont permis de construire son texte ? Cette question divise le champ des littératures à contraintes. Si la plupart des auteurs à contraintes choisissent de ne pas révéler leurs contraintes, certains le font parfois en épitexte (dans un autre ouvrage) ou en péritexte (dans le même ouvrage). Le degré de visibilité le plus …


« AH ! L’ FOND SALÉ DE LA MER » DU SÉRIEUX DES JEUX POÉTIQUES

Posted On Oct 17 2011 by

De l’écriture en vers d’Alphonse Allais (1854-1905) on connaît essentiellement quelques distiques holorimes, des jeux de rimes in absentia ou des paires d’alexandrins exceptionnellement court et long. Après avoir pris la mesure des innovations métriques et poétiques de l’« humoriste fin-de-siècle » (trivialité burlesque des bout-rimés, « fable-express », équivoque généralisée, etc.), on abordera la question de la « rime riche à l’œil », qui repose sur une homographie associée à une stricte hétérophonie (« Les gens de la maison Dubois, à Bone, scient / Dans la froide saison, du bois à bon escient »). Loin de se réduire à …