UN HEROS CIVILISATEUR PAS COMME LES AUTRES…

Posted On Oct 18 2011 by

L’être déguisé symbolise, grâce au déguisement qu’il prépare et endosse, « l’esprit du désordre, l’ennemi de toute limitation » le mystificateur qui se met hors la loi commune, revendiquant pour lui-même l’usage d’une liberté d’autant plus grande qu’elle n’est plus limitée. Il s’est imposé dans la littérature comme un personnage qui s’amuse à jongler avec son identité, un être qui aime se dissimuler derrière un masque et endosser différents costumes, autres que le sien, par pure plaisanterie, afin de jouer de mauvais tour aux « gens sérieux » ou aux personnes trop naïves.


SYMBOLIQUE DES PARFUMS ET IMAGINAIRE SOCIAL DANS CÉSAR BIROTTEAU DE BALZAC

Posted On Oct 18 2011 by

Elément constitutif de l’imaginaire social, le parfum représente, depuis l’Égypte ancienne, la réponse du corps aux contraintes et/ou aux stimuli d’ordre physique, psychique, religieux, économique, symbolique. Ma démarche sera, forcément, historique et, dans un deuxième temps de l’analyse, synchronique. Le moment choisi appartient à la première moitié du XIXe siècle, l’auteur est Honoré de Balzac et le texte d’appui est César Birotteau. L’observation sera centrée sur la transfiguration du parfum – en tant que produit de luxe – dans un objet de consommation à la portée de la bourgeoisie de la Restauration. L’industrialisation, la démocratisation, l’usage des produits de synthèse …


DISCOURS DU POUVOIR/POUVOIR DU DISCOURS : ETUDE D’UN ACTE-CLE D’ANTIGONE D’ANOUILH

Posted On Oct 18 2011 by

La pièce Antigone peut être considérée comme une illustration parfaite du débat des sociologues quant à la question de l’autorité et du pouvoir, dans leur rapport au discours: les rôles discursifs, sont-ils une simple manifestation des rôles sociaux, ou bien ce sont les rôles discursifs qui créent les rôles sociaux ? L’acte que nous avons choisi de discuter dans cet article montre la confrontation de deux forces inégales, avec le renversement inattendu des rôles : Antigone affronte son roi et oncle et le vainc par la force de son discours. Cependant, le discours est loin de pouvoir créer un nouvel …


DE LA MYTHOLOGIE HEROÏ-CENTRIQUE AU XIX-ÈME SIÈCLE. ANDRÉ GIDE

Posted On Oct 18 2011 by

En parcourant l’œuvre gidienne, une évidence s’impose au lecteur : l’écriture d’André Gide fait un large emploi du mythe, surtout du mythe classique gréco-romain. Le mythe est une présence constante dans l’œuvre gidienne. Commençant par la période symboliste de Walter, d’Urien et du Traité, passant par l’époque des œuvres-charnière – L’Immoraliste, La Porte étroite – et jusqu’aux œuvres de maturité – Si le grain, Les Faux Monnayeurs -, le mythe ne cesse pas de tracer un axe de l’écriture gidienne. Cette prédominance du mythe se manifeste dans deux directions : l’une explicite, matérialisée dans des reprises fidèles des mythes antiques, …


MORALE ET AMORAL DANS LES RÉCITS FANTASTIQUES DE S. CORINNA BILLE

Posted On Oct 18 2011 by

S. Corinna Bille, écrivaine romande, s’est distinguée dans la littérature suisse d’expression française et dans la littérature francophone en général surtout en tant qu’auteur de récits fantastiques. L’originalité de son écriture consiste dans la construction d’un univers situé au carrefour du réel, de l’étrange et du fantastique, un univers peuplé de personnages bizarres, sauvages, instinctifs. Le point principal d’attraction pour le lecteur le constitue justement les protagonistes, êtres humains, bêtes ou objets, présences matérielles ou fantomatiques, qui sont tous menés par le désir d’aimer. La plupart des amours que ceux-ci éprouvent et vivent sont particulièrement étranges. Le narcissisme, le désir …


IONESCO, L’« IDEOLOGUE » DES JOURNAUX

Posted On Oct 18 2011 by

L’idéologie est le genre de thème qui, pour être traité, prend le journal pour une source, pour un appui documentaire. Mon but est de valoriser cette information pour l’étude du journal en soi (du point de vue formel, stylistique) et du projet de l’auteur, sans oublier les conditions « externes » de l’énonciation et l’insinuation de l’Histoire dans le journal. Par « idéologie », je comprends l’attitude de Ionesco vis-à-vis des discours dominants auxquels il s’intéresse, qui font partie de sa vie intellectuelle à certains moments de son existence : politique, social, philosophique, littéraire. Sans se proposer une étude de …


LE LANGAGE DE L’IMAGE DANS L’AUTOBIOGRAPHIE LEIRISIENNE

Posted On Oct 18 2011 by

Notre propos est d’analyser la manière dont l’autobiographe Michel Leiris, grand amateur d’art, entend valoriser le visuel dans ses écrits personnels. S’employant maintes fois à mettre en évidence les similitudes et les différences entre l’image et le mot, l’écrivain trouve dans la peinture cubiste une source d’inspiration, une esthétique nouvelle fondée sur le goût du concret, sur la fragmentation du réel et sur la recherche du mystère dans les détails insignifiants du quotidien. Leiris se laisse séduire par la coexistence de l’écrit et du pictural, présente dans les livres modèles, comme Le Nouveau Larousse Illustré – véritable speculum encyclopédique qui …


CONSIDERATIONS SUR LA CAPACITE ET LES LIMITES DU REGARD ARTISTIQUE

Posted On Oct 18 2011 by

S’intégrant dans les recherches sémantiques et syntaxiques du visuel, notre contribution propose une réponse à la question dans quelle mesure une herméneutique du regard est sous-tendue par la problématique de la pensée. Autrement dit, dans quelle mesure et comment une oeuvre d’art, tout comme l’écriture, devient « une source de production du sens ». Nos considérations sont centrées sur trois oeuvres picturales à partir desquelles nous cherchons à décrypter les modalités par lesquelles le cognitif permet au statique de se transformer en action et, par le truchement des mots, le descriptif revêt l’habillement du narratif.


DISSOLUTION DES GENRES ARTISTIQUES, FONCTION SOCIALE ET AUTONOMIE DE L’ART

Posted On Oct 18 2011 by

L’autonomie de l’art suppose que celui-ci soit un domaine parfaitement clos, nettement distinct du reste des activités humaines. D’emblée, cela semble problématique, notamment parce qu’il n’est plus évident, depuis les années 1960, de distinguer ce qui ne relève pas de l’art, partant du principe que les limites entre les arts – et par voie de conséquence entre l’art et la vie – « s’effrangent » (Adorno), voire, selon Thierry de Duve, ont tout simplement éclaté suite à la réception d’un message envoyé par Duchamp : puisque tout le monde peut être artiste – artiste « en général » – alors …


HOMO LUDENS: L’ « ANARCHIE » D’UN JE(U) POLYPHONIQUE. DU RITUEL AUX POÉTIQUES THÉÂTRALES DU XXe SIÈCLE

Posted On Oct 18 2011 by

Est-ce possible de dégager un modèle transculturel – pour ainsi dire – de la représentation dramatique? C’est-à-dire l’un qui peut rendre compte du jeu rituel et, à la fois, du jeu théâtral à la lettre. Je pense que le concept de polyphonie est à même d’ y contribuer. On peut s’en servir dans l’analyse du mécanisme discursif de la représentation. Il s’ y avère utile à la description des instances discursives ou d’un jeu de(s) «je» qu’elles comportent. On cherche à traiter d’ une manière homogène autant que possible un ensemble de faits assez riche, voire hétéroclite, qui a trait …


LA CINÉTIQUE DES SIGNES DANS LE THÉÂTRE DE TARDIEU

Posted On Oct 18 2011 by

L’intérêt et la fascination qu’exerce le spectacle de théâtre viennent de la coprésence d’une tendance initiale, celle à faire jouer un texte par des acteurs, et d’une pléthore de propensions adjacentes. Vu que le théâtre, celui de Tardieu en particulier, recèle et crée des signes afin de nous faire signe, d’ébranler notre confort et notre bien-être ou plutôt notre bien-avoir, nous ne nous fixons pas comme but de nous y lancer dans une étude sémiologique mais plutôt de traiter les signes suivant deux de leurs aspects ayant trait aux compartiments fondateurs du texte et de la représentation: la langue et …


RE – PRESENTATION ET RESURRECTION DU SUJET CONTEMPORAIN : WOYZECK OU LE COMMENCEMENT D’ETRE

Posted On Oct 18 2011 by

Le terme de mise en re-présentation théâtrale s’associe, au sein de l’énoncé métaphorique, au terme de résurrection, c’est-à-dire à l’idée d’un retour à la vie sur une scène de théâtre, en effectuant un déplacement dans une extension de sens. Le sujet est spectaculairement comme re-présenté, comme présenté à nouveau. La représentation originaire du sujet théâtral s’abreuve ainsi aux forces vives d’un réel scénique empreint de vide bétonné que nous associons à la mort et dont nous faisons référence dans la mise en scène de Thomas Ostermeier en Avignon pour « Woyzeck » de Georg Büchner. Tout un mélange chaotique exposé …


LES BELLES-SŒURS DE MICHEL TREMBLAY VUES COMME PRODROMES D’UNE RÉVOLUTION SOCIALE

Posted On Oct 18 2011 by

L’année 2008 célébrait le quarantième anniversaire de la création des Belles-Sœurs de Michel Tremblay. Cette pièce joue un rôle capital dans l’histoire du théâtre québécois, et pour maintes raisons. Nous proposons de la revisiter en examinant en quoi elle peut être vue, quarante ans plus tard, non seulement comme un portrait juste de la société québécoise de l’époque, mais aussi comme annonciatrice de la révolution sociale alors en germe. Elle contient en effet des prodromes qui compteront parmi les principes directeurs de la « Révolution tranquille ». C’est donc surtout sous cet angle que nous abordons tour à tour ses …


« JE TE DIS VOUS » LE RAPPORT A LA DIVINITÉ EN FRANÇAIS ET EN RUSSE DANS LES MÉMOIRES DE NICOLAS BERDIAEV

Posted On Oct 18 2011 by

Fils d’un noble russe et d’une mère d’origine française, Nicolas constate qu’il y a des différences entre les façons de s’adresser à Dieu dans la tradition catholique et la confession orthodoxe russe. Ce souvenir restera gravé dans sa mémoire et fondera en partie sa vision sur les rapports entre l’Orient et l’Occident.


DES TENEBRES IMPERIALISTES AUX LUMIERES APOCALYPTIQUES : JOSEPH CONRAD ET LE MODERNISME

Posted On Oct 18 2011 by

On peut tirer des parallèles d’une surprenante fidélité entre la fin de ce qu’on appelle largement la colonisation ou, d’un point de vue ethnocentrique, l’Empire britannique, et l’avènement en littérature de la mouvance moderniste. On peut même se demander si la nouvelle identité nationale et, en partie, multilingue, mise en place par l’expansion impériale, n’a pas conduit certains écrivains vers une démarche moderniste. Lacan a écrit que l’inconscient est construit comme un langage. Cependant le langage, que ce soit celui du maître ou de l’esclave, est modifié par la rencontre avec l’Autre et l’acceptation — ou non — du rôle …


L’EXIL : MODE DE VIE

Posted On Oct 18 2011 by

Tout exil décrit le trajet géographique et symbolique dû à la séparation et à l’éloignement du sol natal, il est par définition la rupture avec les origines. Expulsion de la patrie, l’éloignement forcé, pis-aller car on n’est plus chez soi dans son pays, voilà quelques « figures », hypostases de l’exil qui peut apporter la joie ou une tristesse profonde, l’enrichissement ou la misère. Néanmoins, il faut mentionner que le seul élément constant dans toutes ces situations c’est que la personne doit se plier, s’adapter à un autre univers spatial, mental et langagier. C’est pourquoi tous les auteurs qui ont …


LEGITIMITE ET ICONICITE TIERS-MONDISME ET DECROYANCE

Posted On Oct 18 2011 by

La dynamique institutionnelle sous-tendue par les luttes pour la décolonisation ont mis au devant de la scène un certain nombre d’écrivains/théoriciens qui sont devenus de véritables icônes ayant produit un effet de théorie qui perdure largement dans le cadre du postcolonialisme. On songe ici en particulier au rôle de Sartre, Fanon ou Memmi dans la définition et donc la légitimation de la figure de l’écrivain anticolonial, ce qui détermine à la fois l’histoire de la littérature africaine (son émergence) et les contours de son corpus. La reprise par les théories postcoloniales des idées de Sartre, Fanon ou Memmi tendent à …


SUBJECTIVITE COLLECTIVE DANS LA COMMUNICATION INTERCULTURELLE

Posted On Oct 18 2011 by

L`interaction communicative met en évidence la dimension de l`intersubjectivité dans l`élaboration de la parole. Le terme intersubjectivité suggère une relation «inter» de subjectivité collective. Il désigne «l`agir communicationnel», l`interprétation de ce qui se passe, l`élaboration des règles pour vivre collectivement. La réussite communicationnelle n`est pas possible tant que le sujet parlant ne se vit pas en «collage» avec autrui. La zone transitionnelle de l`intersubjectivité établit les conduites de coopération. Cette zone, comme place d`identification sociale est insérée dans des institutions (famille, religion, Etat), fournissant à l`individu des repères symboliques, construits dans le cadre d`expériences. La montée de l`intersubjectivité se réalise: …


LE MESSAGE ICONIQUE ET SON POTENTIEL INFORMATIF DANS LECONTEXTE DU DISCOURS SCIENTIFIQUE DES REVUES DE VULGARISATION DES SCIENCES EN ROUMANIE

Posted On Oct 18 2011 by

L’évolution des sciences contemporaines, la prolifération des disciplines de frontière, l’apparition de nouveaux paradigmes ont conduit à une très haute abstraction. L’infosphère doit assumer le rôle de médiateur entre la science et le public récepteur par les revues de vulgarisation. Ce travail met en évidence le rôle du message iconique dans le discours scientifique de quatre revues roumaines de vulgarisation des sciences, l’iconicité étant une modalité de penser et de communiquer.


L’ACCENTUATION DE L’UNILATERALISME AMERICAIN

Posted On Oct 18 2011 by

Notre travail représente la deuxième partie d’une étude plus ample intitulée « La politique externe américaine d’après le 11 septembre 2001 » publiée dans la revue Carpica no. XXXVII/2008. Nous allons présenter l’accentuation de l’unilatéralisme américain comme une politique traditionnelle face aux nouveaux défis du XXI-ème siècle. On traite la doctrine de la guerre préventive et ses implications sur les relations avec les états du monde.


PR, ENTRE THEORIE ET PRATIQUE

Posted On Oct 18 2011 by

Les relations publiques représentent un instrument redoutable, essentiel pour mettre en évidence toutes les articulations de la société. De plus en plus, les relations publiques confirment leur rôle incontestable de satisfaire toutes les provocations de nos jours: elles peuvent résoudre un problème, une crise, promouvoir une idée ou éviter une catastrophe. Pour la majorité des activités humaines, les relations publiques constituent la modalité optimale d’expression. La politique est l’art de transmettre des idées. La religion représente l’art de convaincre par le pouvoir de la foi religieuse. Le commerce, grâce à la publicité, représente l’art de vendre le produit. La medecine …


L’IMAGE DU POLITICIEN DANS LA CAMPAGNE ELECTORALE

Posted On Oct 18 2011 by

Notre étude se propose d’analyser l’image que nos politiciens veulent promouvoir dans la campagne électorale par des différentes stratégies et des instruments de marketing politique, pour obtenir la notoriété et pour consolider leur crédibilité. Promouvant l’image d’un citoyen commun ou l’image d’un sauveur, le politicien cherche d’obtenir la victoire, gagner des partisans, faire des promesses, parfois irréalisables ou même impossibles. Finalement, le citoyen est celui qui doit analyser, comparer et puis choisir la solution la plus convenable pour lui. Dans sa tête, souvent apparaît la question : pourquoi voter ?


LECTURE D’UN ARTICLE DE PRESSE SOCIO-PSYCHO-ÉCONOMIQUE Article : « Brisez les chaînes qui vous empêchent de réussir » extrait de la revue Management

Posted On Oct 18 2011 by

Les méthodes de l’expression et de la communication dans des situations professionnelles diverses font l’objet de la pédagogie active actuelle qui vise à répondre aux besoins de l’expression des apprenants du français langue étrangère, à accroître et à affiner leurs capacités de communication dans ce monde d’aujourd’hui de plus en plus spécialisé et complexe. Dans le monde du travail tout comme dans la vie privée, il est indispensable aujourd’hui de pouvoir décrypter le langage de la presse. Il convient de disposer d’un outil pour mieux communiquer dans son milieu de travail et pour mieux réussir dans la vie, surtout parce …


L’ELABORATION DES PROGRAMMES DE FOS. QUELQUES PRINCIPES METHODOLOGIQUES

Posted On Oct 18 2011 by

Le Français sur Objectifs Spécifiques (FOS) s’adresse à un public qui est obligé d’acquérir, le plus rapidement possible, des savoirs, des savoir-faire et des comportements qui leur permettent de faire face à la diversité des situations de la vie sociale et professionnelle. Dans ce contexte, l’élaboration de référentiels de compétences langagières de la vie professionnelle et des programmes de FOS s’avère de plus en plus nécessaire. Notre article porte sur la nécessité et l’importance d’élaborer des référentiels et des programmes de FOS à partir de l’étude des utilisations de la langue dans des situations données et par l’analyse des discours …


QUELQUES REMARQUES SUR LES CONTENUS NON-INFORMATIFS DANS LE FONCTIONNEMENT DES QUESTIONS « Une question isolée de son contexte interrogatif donne lieu à de longues perplexités »

Posted On Oct 18 2011 by

Considérée, le plus souvent, dans la grammaire traditionnelle, comme « demande d’une information », la question dévoile, dans son comportement interactif, des contenus non-informatifs, qui se placent à plusieurs niveaux de leur énonciation. Quel que soit le contexte, les questions tissent des relations implicites entre les interlocuteurs, décrivent et/ou construisent le cadre discursif. La visée de notre étude sera donc d’analyser le rapport qui s’établit entre la structure linguistique inhérente, sous-jacente d’une phrase interrogative et le cadre pragmatique de son accomplissement. Pour ce faire, plusieurs pistes de réflexion seront ouvertes: quels sont les moyens censés adoucir le potentiel agressif des …


DISCOURS DIDASCALIQUE ET PRAXIS CRITIQUE : QUAND LE THEATRE PARLE DU THEATRE ET DU MONDE

Posted On Oct 18 2011 by

Qualifié de « paratexte », de « couche du texte théâtral non prononcé sur scène » voire de « texte secondaire », le texte didascalique fonctionne, d’une part, comme la trace de la voix auctoriale et, d’autre part, comme un matériau qui détermine, ou pour le moins conditionne, l’énonciation et la représentation du texte dramatique. Initialement destiné à demeurer hors la scène, à ne pas être perçu explicitement par le spectateur, le texte didascalique apparaît toutefois fréquemment sur la scène théâtrale contemporaine à travers son énonciation linguistique. En introduisant le texte didascalique sur scène, la mise en scène exerce sa …


« Y A-T-IL UN CHIEN QUI ABOIE… DANS LES DIDASCALIES ? » DISCOURS THEATRAL ET ENONCIATION

Posted On Oct 18 2011 by

Nous voudrions nous consacrer ici à un fonctionnement particulier du français dans la construction d’un énoncé exprimant une proposition renvoyant à une situation d’énonciation d’un type particulier. Nous considérerons comme révélateur le fait qu’à propos de la même situation référentielle, selon le type auquel il appartient, un discours pourra ou non employer une structure donnée. L’écart ou la distribution dont il s’agit se situe dans le cadre de la fiction théâtrale. Les « types » de discours en question renvoient respectivement à ce que peuvent dire les personnages d’une scène dramatique (les répliques), les éléments descriptifs ou « performatifs » …


QUAND LES MOTS NE VONT PAS DE SOI…

Posted On Oct 18 2011 by

Ayant comme point de départ la notion de modalisation autonymique définie par J. Authier-Revuz, nous analysons l’émergence, à la surface des paroles énoncées par les personnages de Ionesco, d’une hétérogénéité, d’une non-coїncidence qui est, par ailleurs, constitutive de toute parole.


LE POTENTIEL COMMUNICATIF DE LA POLITESSE

Posted On Oct 18 2011 by

La politesse est un phénomène linguistique ayant une forte influence sur la production du discours étant donné que les principes qui la sous-tendent nous obligent à faire certains choix linguistiques. Imposant aux interactants de se soumettre au commandement suprême, celui de « se ménager réciproquement », la politesse naît d’une préoccupation sociale pour les relations que nous avons avec les autres, en tant qu’individus. La politesse nous est inoculée par l’éducation et développée par l’expérience personnelle. Des règles de toutes sortes, ayant la forme des permissions (On peut faire ça.), des interdictions (On ne fait pas ça. / Ça ne …


LA VOIX DE L’EMETTEUR

Posted On Oct 18 2011 by

Les performances communicatives des sujets parlants ont en vue leur capacité de prévoir les effets d’une énonciation dans un contexte donné; ces performances sont conditionnées par la connaissance du monde et de ses semblables, connaissance qui semble indépendante de l’activité langagière. Un discours n’est jamais seulement informatif; grâce aux modulations sonores qu’on réalise en parlant, notre énonciation peut transmettre de divers messages et, aussi, on réussit à compléter, à supprimer, à confirmer, à transformer la signification des termes de la phrase.


UN PORTAIL D’EMPLOI EN 2008 : IMAGES, IMAGINAIRE ET PROPOS INTERACTIFS

Posted On Oct 18 2011 by

Comment le visuel, sur la première page d’un portail d’offres d’emploi, parvient-il à générer un imaginaire visuel stimulant et attractif dans lequel le chasseur (de têtes) et le chassé jouent, et même confondent, leur rôle en direct dans l’espace interactif de l’écran ? Partant du portail www.monster.ca, observé sur le Web, fin 2008, il est possible de dégager l’articulation d’un langage visuel simple et efficace qui, entre l’animation ludique et le test de personnalité ou de compétence, traduit, avant la crise financière et économique de septembre 2008, un l’imaginaire lié au marché de l’emploi. Ce sont ici premièrement les finalités …


LE SCEAU DE LA VÉRITÉ

Posted On Oct 18 2011 by

Le travail proposé, qui se déroulera en deux temps et qui portera sur un corpus constitué d’interviews radiophoniques d’hommes du monde politique, visera à montrer : -d’une part que les réponses apportées laissent transparaître des réalités qui seront voulues comme perceptibles (voulues, c’est-à-dire que ces univers ne seront pas nécessairement décrits) et qui s’avèreront être très orientées et subjectives, -d’autre part que ces réponses se voient discrètement estampillées du sceau de la vérité, garant d’un parlé vrai. Dans un premier temps, nous verrons comment l’éthos discursif se voit construit au fil du discours au travers d’une non-objectivité évidente, et comment, …


TRACES DE LA LIBERTÉ SURVEILLÉE DANS LES REPORTAGES

Posted On Oct 18 2011 by

Cet article, qui présente une courte analyse pragmatico-linguistique de quelques reportages parus dans deux quotidiens français, Le Monde et Libération, veut illustrer la manière particulière dont les deux équipes rédactionnelles respectent ou transgressent les contraintes contractuelles sous-tendant ce type de discours et les choix individualisants auxquels elles ont recours afin de se créer une identité originale et bien définie


L’INTERTEXTUALITE DANS LA PUBLICITE

Posted On Oct 18 2011 by

La notion d’«intertextualité», étudiée par rapport à la création littéraire, a une grande applicabilité dans l’analyse de tout schéma communicatif performant, s’inscrivant parmi les notions générales des mentalités et à la fois parmi les notions générales linguistiques de l’organisation du discours. Dans notre démarche nous nous proposons d’observer le moyen d’«agir» de ce concept sur le «terrain» de la publicité, surtout que les ouvrages de spécialité ne sont pas très «généreux» quand ils abordent ce sujet et que les références et les codes publicitaires sont de plus en plus présents sur le plan médiatique et culturel


L’ETHOS DANS LE DISCOURS PUBLICITAIRE

Posted On Oct 18 2011 by

S’inscrivant dans les champs d’application de la rhétorique classique, le discours publicitaire moderne trouve sa place dans une longue tradition qui remonte à l’Antiquité. La rhétorique classique prouve sa pérennité dans le discours publicitaire comme méthode d’exploitation des besoins et des désirs des membres de la société de consommation. L’analyse du discours publicitaire de la perspective de la rhétorique classique démontre la présence de l’ethos, du pathos, d’une argumentation succinte et très innovatrice. L’ethos publicitaire représente l’image de l’émetteur, qui s’efface au profit du produit. L’ethos n’est donc pas attribué à l’émetteur, à l’orateur réel (l’agence), mais au produit vanté, …


LE DISCOURS PUBLICITAIRE: PREMISSES POUR UNE APPROCHE SEMIO-LINGUISTIQUE

Posted On Oct 18 2011 by

Les manifestations de la publicité existent partout de nos jours: elles envahissent notre vie et nos habitudes de consommation (souvent d’une manière assez agressive) étant présentes dans les journaux, les revues, dans la rue, dans les moyens de transport, sur les voitures, sur les murs des bâtiments, à la télé ou à la radio, etc Par sa fonction persuasive-argumentative, la publicité conduit vers une fonction actionnelle-pragmatique: l’acte de l’achat ou, au moins, l’intention d’acheter le produit envisagé à travers la publicité. En s’inscrivant dans le processus de la communication en général, le discours publicitaire se construit à travers des techniques …


PARALLELISMES PHRASEOLOGIQUES CONCERNANT L’ALIMENTATION

Posted On Oct 18 2011 by

Une pratique humaine fondamentale comme celle de l’alimentation a laissé des traces profondes dans les structures figées des langues. Notre démarche essaie de mettre en valeur des aspects universels de la signification de ces structures par rapport aux formes de la culture et de la mentalité humaine. En se branchant á un système général de référence, la recherche de la phraséologie de diverses langues peut acquérir le statut de source efficace de connaissance de l’identité humaine en général.


LES LEGENDES URBAINES, EN TANT QUE DISCOURS SUR LA SOCIETE

Posted On Oct 18 2011 by

Dans un contexte de mondialisation, d’anonymat et de délitement du lien social, les individus ont créé les légendes urbaines. Par leur contenu et l’interaction qu’elles produisent lors de leur diffusion, ces récits utilisent la communication pour réaffirmer des normes et formuler des réflexions sur la société. Grâce à une analyse sémio-pragmatique, nous avons décelé, dans des centaines de légendes écrites, des procédés destinés à augmenter la croyance des individus en leur véracité et à les faire adhérer au discours qu’elles produisent sur la société. Ceux-ci diminueraient la réflexion critique et favoriseraient l’émission de leur message qui peut être : prévenir …


L’IMAGE DE LA JEUNESSE ENTRE IDENTITÉ ET ALTÉRITÉ

Posted On Oct 18 2011 by

Une définition de la jeunesse est inscrite dans les données du relativisme culturel. Réalité biologique ou construction culturelle? On ne peut pas caractériser la jeunesse seulement par des données d’ordre biologique et juridique, toutes les sociétés investissant la jeunesse avec des valeurs symboliques. Le discours de la publicité exalte les valeurs juvéniles telles beauté, énergie, liberté, tandis que le refus de l’ordre et des conventions, spécifique pour les jeunes, est rejeté par le discours officiel. En tant qu’objet sémiotique, la jeunesse implique l’investissement sémantique de ses représentations discursives. Ainsi la jeunesse devient-elle une entité «chronotopique » (Mardare), sa définition dépendant …


LES REPRESENTATIONS DES PERSONNES AGEES DANS LA PUBLICITE FRANCAISE

Posted On Oct 18 2011 by

La recherche dont on propose de témoigner s’attache à mettre au jour les représentations des personnes âgées dans la publicité magazines contemporaine en France. S’appuyant sur un corpus de 50 publicités, elle adopte un point de vue sociosémiologique qui cherche à mettre au jour les valeurs implicites qui sous-tendent le discours de la publicité contemporaine. Les conclusions qu’apporte cette étude rejoignent les études purement sociologiques qui ont été publiées, ce qui tend à confirmer la validité de la sémiologie comme champ de recherche sur les discours dans la société. L’analyse de l’utilisation des personnes âgées dans la publicité révèle un …


DIFFERENCE CULTURELLE, CONVENTION D’INTERPRETATIONET DIDACTIQUE DES LANGUES

Posted On Oct 18 2011 by

Les quelques considérations qui suivent et les lectures croisées ayant favorisé les connexions intertextuelles qui ont nourri ma réflexion tirent leur origine d’un épisode à caractère interculturel vécu, il y a pas longtemps, par deux chefs d’Etat dont l’un, en invoquant l’incompatibilité culturelle, aurait exprimé son désir de ne plus être embrassé en guise de complément/supplément aux saluts ou même d’élément structurant de ceux-ci. Une série de questions surgit/m’a tout de suite envahie : pourquoi ce refus survenu tout d’un coup quand on sait que les acteurs n’en étaient pourtant pas à leur première expérience ? Idiosyncrasie particulière ? Appel …