MENSONGE, MIMÉTISME ET DÉGUISEMENT DANS LA CONSTRUCTION IDENTITAIRE DE CERTAINS ROUMAINS EN FRANCE : LA TRAHISON DE LA LANGUE MATERNELLE


Posted On Oct 20 2011 by

Nous proposons une étude socio-linguistique de quelques cas de renoncement à la pratique du roumain en tant que langue maternelle (et à sa transmission à une génération future) enregistrés parmi les Roumains vivant enFrance, dans des familles monoculturelles, ou mixtes – franco-roumaines. Leur rapport faussé avec la langue maternelle, trahie au nom d’une intégration par assimilation dans la société française, sous-tend leur construction identitaire définie par le mensonge (à l’égard de leur origine roumaine, niée), le mimétisme (une volonté de ressembler à tout prix et de tous les points de vue aux Français, notamment par l’emploi du français comme langue unique de leur biographie langagière) et le déguisement (par la francisation du nom, le choix des prénoms exclusivement français pour leurs enfants, le reniement du roumain, enterré comme une langue sans valeur, qui risque de trahir leur origine). Notre réflexion portera sur l’actualité de la notion de langue maternelle et sur le rôle fondamental qu’elle joue dans le processus de la construction identitaire. En trahissant cette langue qui risquerait de trahir leur origine, ces Roumains choisissent délibérément le mensonge, le mimétisme et le déguisement dans le but unique d’une intégration « parfaite », assimilatrice, dans la société française monolingue. Ce choix est sous-tendu par un imaginaire linguistique et culturel complètement dévalorisant à l’égard de la langue et de la culture roumaine.

 

Last Updated on: October 20th, 2011 at 6:11 P, by admin


Written by admin