JOUER SUR LES MOTS ET JOUER AVEC LES MOTS, DES ASPECTS LUDIQUES DE L’ART DIVINATOIRE DES LIVRES DE SORTS : EXEMPLES OCCITANS


Posted On Oct 17 2011 by
Les livres de sorts sont les supports d’un art divinatoire qui, peut-être plus que tous les autres, met en scène le jeu des mots et du hasard. Ce genre d’ouvrage consiste à mettre en place un système de tirage au sort qui sélectionne la réponse à une question prédéterminée. Ils connurent une large diffusion au Moyen Âge attestée notamment par leur présence au sein d’œuvres littéraires. Le Roman de Flamenca et La Chanson de la Croisade albigeoise, œuvres phares de la littérature médiévale occitane, mettent en scène une utilisation très traditionnelle des livres de sorts qui révèle un jeu littéraire déterminant pour le destin des personnages et des œuvres. Cette interaction entre les mots, le jeu et le hasard est au fondement même des livres de sorts ainsi que le révèle l’analyse des témoins occitans (Paris, BNF, n.a.f. 4227, fr. 14771, lat. 7420A). Les livres de sorts jouent avec les mots et sur les mots pour offrir à celui qui les consulte une réponse sur son sort par l’entremise du hasard. Cette technique présente ainsi de nombreux aspects ludiques qui semblent au fil du temps prendre le pas sur les aspects proprement divinatoires si l’on s’appuie sur l’évolution de la forme même des livres de sorts.

Last Updated on: October 17th, 2011 at 9:12 P, by admin


Written by admin