QUELQUES REMARQUES SUR LES CONTENUS NON-INFORMATIFS DANS LE FONCTIONNEMENT DES QUESTIONS « Une question isolée de son contexte interrogatif donne lieu à de longues perplexités »


Posted On Oct 18 2011 by

Considérée, le plus souvent, dans la grammaire traditionnelle, comme « demande d’une information », la question dévoile, dans son comportement interactif, des contenus non-informatifs, qui se placent à plusieurs niveaux de leur énonciation. Quel que soit le contexte, les questions tissent des relations implicites entre les interlocuteurs, décrivent et/ou construisent le cadre discursif.

La visée de notre étude sera donc d’analyser le rapport qui s’établit entre la structure linguistique inhérente, sous-jacente d’une phrase interrogative et le cadre pragmatique de son accomplissement. Pour ce faire, plusieurs pistes de réflexion seront ouvertes: quels sont les moyens censés adoucir le potentiel agressif des questions? La question est-elle toujours un acte menaçant pour l’autre? Deux situations particulières seront examinées de plus près: les soi-disantes impliquestions et les questions que nous appelons hypocrites.

Last Updated on: October 18th, 2011 at 7:05 P, by admin


Written by admin