« LA MYSTIFICATION VILLON » : RUSE, TROMPERIE ET FICTION DANS LE RECUEIL DES REPUES FRANCHES DE MAISTRE FRANÇOIS VILLON ET DE SES COMPAGNONS (1480-1500)


Posted On Oct 18 2011 by

Il s’agira de montrer ici comment, vingt ans après la disparition de l’auteur Villon, se constitue une légende où l’auteur devient personnage pour apprendre aux compagnons de la misère à obtenir, par la ruse, de la nourriture sans avoir à la payer. Monnaie d’échange, la parole de Villon (le maître de la ruse) et de ses compagnons (disciples de la tromperie) se substitue à « l’escot » et rétribue, par la fiction, les personnages dupés, à qui l’on raconte de véritables fables. Contre le vide alimentaire, la ruse joue comme un excès de langage pour inviter, in fine, le lecteur/spectateur au banquet des mots. L’étude comprendra trois axes :

  • · La mystification littéraire qui consiste à transformer un auteur réellement disparu (Villon est-il mort? A-t-il quitté Paris? Telles sont les questions que se sont posé les historiens. Le Recueil des repues franches joue avec cette disparition dans une manipulation littéraire où Villon peut être ressuscité par la fiction) en personnage littéraire. D’auteur du manque, Villon devient paradoxalement un personnage de l’excès : excès littéraire par les ruses qu’il invente pour tromper les bourgeois de Paris, excès gastronomique qui s’incarne dans l’abondance des victuailles gagnées par la ruse.
  • · Les manifestations de la ruse et la construction d’un discours de la mystification : champ lexical de la tromperie, répertoire de ruses, actualisation de la mystification. Villon devient le maître de la ruse qu’il enseigne à ses compagnons, transformant le Recueil des repues franches en bréviaire profane de la tromperie.
  • · Une interrogation sur un monde démystifié : face à un monde corrompu (voir le Testament de Villon), reste par la fable (qu’elle soit littéraire ou qu’elle vise la tromperie) à rétablir un ordre inversé où l’auteur incarne une nouvelle loi, celle des « hors-la-loi », dans la célébration de nouvelles valeurs : compagnonnage du verbe, partage et respect des compagnons, intelligence du langage contre violence de l’action.

Last Updated on: October 18th, 2011 at 1:03 P, by admin


Written by admin