DE LA PROJECTION-IDENTIFICATION A L’IMMERSION PROACTIVE : ÉMERGENCE D’EXPÉRIENCES NARRATIVES INTERACTIVES


Posted On Jan 15 2019 by

Avec le numérique sont apparus plusieurs types de dispositifs multimédias interactifs invitant le destinataire à lire ou contribuer voire modifier l’œuvre. Mixant interactivité et immersion les dispositifs contemporains font vivre aux usagers des situations pour l’analyse desquelles penser en termes de tension narrative (Baroni, 2007) regagne en intérêt. Pour appréhender ces phénomènes, nous reprenons, en la recontextualisant, la notion de projection-identification (Morin, 1956 : 1972) conceptualisée afin de pallier l’impossibilité pour le spectateur de cinéma de participer en actes au bénéfice de la création d’une activité affective intense (Morin, 1956). À l’ère de la participation interactive que nous enseigne cette notion ? Le développement de dispositifs interactifs immersifs relève-t-il d’une question de migration de pratiques de réception ou au contraire serions nous face à une problématique de l’augmentation d’un existant (narration augmentée, site compagnon (Bourdaa, 2016), livre augmenté, réalité augmentée…) voire d’un élargissement des potentialités narratives ? Que devient, à l’aune de l’interactivité et de la mobilité numérique, le mouvement de dédoublement qu’Edgar Morin associe à la projection cinématographique et qui marque l’intégration mentale du spectateur aux personnages et à l’action du spectateur (1971 : 91) ? Comment et en quoi participe-t-il de l’élargissement de l’expérience spectatorielle ?

Last Updated on: January 18th, 2019 at 9:59 P, by admin


Written by admin