UNE LECTURE MYHTOCRITIQUE DE LA COÏNCIDENCE DES CONTRAIRES DANS LES FICTIONS DE MIRCEA ELIADE ET MICHEL TOURNIER


Posted On Oct 15 2018 by

Notre travail envisage l’analyse comparée du mythe de l’androgyne tel qu’il apparaît dans les fictions de Mircea Eliade et Michel Tournier, sous l’angle des travaux théoriques de C.G. Jung et de Mircea Eliade lui-même. Eliade parle, maintes fois dans ses ouvrages, de la survivance déguisée du sacré et du mythe dans l’art et la littérature modernes. Ainsi l’androgynie représente-t-elle l’archétype de l’unité, de la totalité édénique. Dans cette logique mythique, la coïncidence des contraires est possible sans que ce complexe engendre une tension destructrice. L’androgynie est l’expression de la complémentarité des opposés, les principes antinomiques ne peuvent fonctionner qu’ensemble car chacun engendre l’autre, le soutient et l’amplifie. La réunion des contraires serait l’expression de la plénitude primordiale et représente la transcendance de la condition déchue, profane et marque le retour de l’être à la condition d’avant la chute ontique.

Last Updated on: October 15th, 2018 at 7:23 P, by admin


Written by admin