L’ATTRITION DANS LES DISCOURS D’IMMIGRÉS PORTUGAIS


Posted On Oct 15 2018 by

Dans le cadre d’un contact de langues, dans le contexte d’une immigration, les langues de l’individu ne conservent plus leur catégorisation standard (langue maternelle, langue étrangère, etc.). Dans cette publication, nous souhaitons analyser l’impact que peut avoir la langue considérée à la base comme langue étrangère sur la langue maternelle. Afin d’étudier la communication verbale de locuteurs lusophones ayant immigré en France, nous avons constitué un corpus portant sur différentes tâches de production orale. En effet, l’objectif premier est d’identifier s’il existe une variation dans le discours selon les tâches proposées aux participants. Nous avons ainsi proposé les tâches suivantes : récit de souvenir, récit à partir d’images séquentielles, description d’image et de l’interaction libre. À travers l’analyse de notre corpus, nous cherchons à déterminer les caractéristiques des discours de lusophones immigrés en France il y a plus de 30 ans. Nous nous concentrons ici sur la production orale d’une locutrice âgée de 60 ans et étant arrivée en France en 1970 mais également sur ses interactions avec sa mère ayant plus de 80 ans. L’analyse de la communication verbale a fait apparaître que ces deux personnes ont développé au fil du temps un idiolecte commun. Ce dernier fait l’objet de notre étude dans cette publication. Nous cherchons à faire ressortir les caractéristiques de cet idiolecte et analyser ainsi de quoi il est réellement composé.

Last Updated on: October 15th, 2018 at 7:35 P, by admin


Written by admin