CORRUPTION ET MORALE. PENSER UN MODÈLE LINGUISTIQUE HOLISTIQUE


Posted On Oct 15 2018 by

Cet article s’essaie, sur la base des résultats de l’analyse linguistique, à une explication du fonctionnement de la corruption qui prend en compte les valeurs morales autant dans le courant universaliste que dans le courant relativiste. En outre, il entend montrer que le matériau langagier permet d’étudier le positionnement des protagonistes dans les affaires de corruption. Il s’agit, pour ainsi dire, de considérer la pratique langagière comme une voie d’accès à l’exploration des catégories de l’agir et de l’être dans ces dernières. Les catégories participatives à l’acte de corruption, généralement réduites au couple corrupteur/corrompu,  issues de cet effort de théorisation seront illustrées à partir de l’analyse d’un fragment discursif.

Last Updated on: October 15th, 2018 at 7:02 P, by admin


Written by admin