LES INTERPRÉTATIONS DES MONDES POSSIBLES


Posted On Dec 11 2017 by

Le monde réel, actuel, dans lequel nous vivons, nous est accessible par une multitude d’images ou de descriptions des états ; dans ce monde, un plus un font deux. Cicéro a été un grand orateur, Bucarest est la capitale de la Roumanie, Cendrillon n’a pas existé en réalité, seulement le personnage du conte de fées.
Le concept de « monde possible » a son origine dans la philosophie leibnizienne ; plus tard, cette théorie aurait été valorisée dans la sémantique (Kaarlo Ja¬akko Hintikka, Peter Frederik Strawson, Hilary Putnam et d’autres) comme l’univers du discours du langage. « Le terme fonctionnel pour la reconstruction moderne dans les théories de la référence, les mondes possibles offrent ainsi, à côté de l’intentionnalité et de l’objectivité, l’une des voies d’accès à la compréhension du statut des mondes dans la différence ontologique, des mondes des textes » (Alexandru Boboc, 1997 : 90).
Un monde possible est une représentation mentale générale et abstraite, une conception culturelle. Par exemple, Madame de la Fayette a créé tant le roman La Princesse de Clèves que le monde où La Princesse de Clèves évolue et Jean-Jacques Rousseau, dans Les Confessions, recrée le monde de son temps, par l’évocation de sa propre vie, comme cadre pour relever même la nature humaine.

Last Updated on: December 11th, 2017 at 9:56 P, by admin


Written by admin