(English) FALLACIOUS REASONING IN THE POLITICAL DISCOURSE OF CRISIS

Posted On Nov 11 2015 by

Din păcate acest articol este disponibil doar în Engleză Americană.


(English) MEDIA COVERAGE OF MOBILE PHONE BASE STATIONS TECHNOLOGY IN ROMANIA

Posted On Nov 11 2015 by

Din păcate acest articol este disponibil doar în Engleză Americană.


(English) METAPHOR, PARADOX AND AMBIGUITY. DISCURSIVE STRATEGIES

Posted On Nov 11 2015 by

Din păcate acest articol este disponibil doar în Engleză Americană.


(English) A LEADER’S IMAGE AND REPRESENTATION IN THE ROMANIAN PUBLIC SPACE

Posted On Nov 11 2015 by

Din păcate acest articol este disponibil doar în Engleză Americană.


(English) IMAGE AND REPRESENTATION. THE UNLIMITED POWER OF VISUAL IMAGE

Posted On Nov 11 2015 by

Din păcate acest articol este disponibil doar în Engleză Americană.


(English) METAPHOR: IMAGE AND REPRESENTATION. THE LANGUAGE OF FOOD ADVERTISEMENTS

Posted On Nov 11 2015 by

Din păcate acest articol este disponibil doar în Engleză Americană.


(English) CULTURAL REPRESENTATIONS IN TRANSLATION

Posted On Nov 11 2015 by

Din păcate acest articol este disponibil doar în Engleză Americană.


(English) ANALYSING REPRESENTATIONS OF LANGUAGE LEARNING EVENTS

Posted On Nov 11 2015 by

Din păcate acest articol este disponibil doar în Engleză Americană.


(English) REPRESENTATRIONS OF SPACE IN ALI SMITH’S HOTEL WORLD

Posted On Nov 11 2015 by

Din păcate acest articol este disponibil doar în Engleză Americană.


(English) MAGICAL REALIST ELEMENTS IN THE FIREBIRD’S NEST BY SALMAN RUSHDIE

Posted On Nov 11 2015 by

Din păcate acest articol este disponibil doar în Engleză Americană.


(English) THE IMAGE OF THE BODY IN WALT WHITMAN’S “I SING THE BODY ELECTRIC”

Posted On Nov 11 2015 by

Din păcate acest articol este disponibil doar în Engleză Americană.


(English) RE-IMAGINING ART IN EKPHRASTIC POETRY

Posted On Nov 11 2015 by

Din păcate acest articol este disponibil doar în Engleză Americană.


(English) A PSYCHOANALYTICAL APPROACH OF LE FANU’S IN A GLASS DARKLY

Posted On Nov 11 2015 by

Din păcate acest articol este disponibil doar în Engleză Americană.


(English) THE DEGENERATION OF THE HUMAN BODY – IMAGES OF HUNGER IN CHARLOTTE BRONTË’S JANE EYRE

Posted On Nov 11 2015 by

Din păcate acest articol este disponibil doar în Engleză Americană.


(English) JANE EYRE – A VICTORIAN REPRESENTATION OF A FAIRY TALE

Posted On Nov 11 2015 by

Din păcate acest articol este disponibil doar în Engleză Americană.


(English) PSYCHOLOGY OF RELIGION IN PAUL RICOEUR’S WRITINGS

Posted On Nov 11 2015 by

Din păcate acest articol este disponibil doar în Engleză Americană.


(English) TRAVELLING, CULTURE AND LITERARY REPRESENTATION. ROMANIAN TRAVELLERS TO ENGLAND IN THE FORMER HALF OF THE TWENTIETH CENTURY

Posted On Nov 11 2015 by

Din păcate acest articol este disponibil doar în Engleză Americană.


(English) BELOW AND BEYOND: TRAVELS TO TOKOYO

Posted On Nov 11 2015 by

Din păcate acest articol este disponibil doar în Engleză Americană.


(English) THE IMAGE OF RACIAL MINORITIES AND THEIR REPRESENTATION IN AMERICAN DEMOCRACY: AFRICAN- AND NATIVE AMERICANS

Posted On Nov 11 2015 by

Din păcate acest articol este disponibil doar în Engleză Americană.


DE LA RELATION IMAGE/PENSÉE À L’IDENTITÉ DE LA PENSÉE VISUELLE

Posted On Nov 11 2015 by

Antonin Artaud, avec son Théâtre de la Cruauté, propose un retour à l’origine de l’homme et de la culture où se trouve le lien entre vie et art. L’art et la vie ne doivent pas être séparés, car ils forment une unité. Artaud explique cette unité à travers l’image totale de l’homme hiéroglyphe : un corps qui n’est plus le corps humain entendu par ses fonctions organiques, mais un corps prêt à devenir signe, à devenir tout communicationnel. Le théâtre est le lieu où l’homme hiéroglyphe peut se transformer en signe et contaminer le public. Le spectateur est touché et bouleversé …


HYPOSTASES DU CORPS SUR LA SCENE TARDIVIENNE

Posted On Nov 11 2015 by

Que le théâtre soit inconcevable en l’absence d’un comédien, c’était une réalité indiscutable jusque dans les années cinquante. Responsable de l’incarnation du personnage, le corps du comédien était tantôt simple support du discours dramatique, de la parole théâtrale, tantôt lieu d’exhibition ou au contraire d’occultation de la chair. Plus ou moins fidèle aux didascalies, mimétisant le réel (théâtre naturaliste) ou par contre dépouillé du vivant pour acquérir les attributs de la marionnette (dans la mise en scène symboliste), le corps a toujours été un espace du travail spectaculaire en lien avec celui portant sur la parole. Eu égard à la …


SYMBOLISME, MORT ET SACRIFICE DANS LA PERFORMANCE FÉMINISTE D’AMÉRIQUE LATINE

Posted On Nov 11 2015 by

L’article aborde des exemples de l’état de transformation symbolique, de représentation et de désacralisation en référant à certains artistes de l’art performance contemporain, notamment : Rocio Boliver, alias la Congelada de Uva (Mexique), et Ana Mendieta (Mexique). Nous nous intéresserons, plus particulièrement, à l’utilisation de la mort réelle et au simulacre de rituel funéraire chez ces performeures féministes de deux époques différentes (années 1970-1980 pour Mendieta et années 2000 pour Boliver). Nous proposons l’étude de la performativité dans l’art action féministe et ses tentatives de contournement du corps-image imposé par la société. Nous nous intéressons donc aux réalisations artistiques performatives et …


LE CORPS COMME OBJET DE CONSOMMATION : LE TATOUAGE

Posted On Nov 11 2015 by

Le tatouage est un art qui se pratique depuis plusieurs milliers d’années partout dans le monde. Des momies datant du IIIème et du IVème siècle avant J.C. ont été retrouvées, tatouées sur les bras, les jambes et le dos, des femmes d’ailleurs. Les Bretons étaient décrits comme étant tatoués dans les divers récits de conquêtes de Jules César. C’est la religion, autour du VIIème siècle, qui mettra un terme à ces pratiques considérées comme païennes, lui donnant une image si négative qu’elles finiront par disparaître complètement. Ce n’est qu’au XIVème siècle que le tatouage fera de nouveau son apparition sur …


L’IMAGINAIRE DE LA GREFFE. REPARER LES VIVANTS DE MAYLIS DE KERANGAL, MYGALE DE THIERRY JONQUET, LA PIEL QUE HABITO DE PEDRO ALMODOVAR

Posted On Nov 11 2015 by

La médecine scientifique est devenue, dans les cultures occidentales, un domaine fortement valorisé, socialement tout autant que symboliquement. Incarnation revendiquée d’une rationalité solide, elle n’en reste pas moins empreinte d’une dimension mythique qui en modèle ses représentations, par exemple dans la publicité, la littérature ou les arts. Selon nous, cette attention portée à la médecine scientifique révèle l’importance de l’imaginaire scientifique et technique – technoscientifique – dans notre culture. En particulier, les transformations du corps humain, rendues possibles par le développement toujours croissant des nouvelles techniques, hantent les œuvres contemporaines. Néanmoins, les représentations des interventions médicales (chirurgicales) sur le corps …


REPRÉSENTATIONS TEXTUELLES DE L’HERMAPHRODITE

Posted On Nov 11 2015 by

Le but de cet article est de rendre visible le défi que l’intersexualité pose à la représentation. Nous analyserons les mémoires d’Herculine Barbin – une personne intersexuée qui a vécu à Paris au XIXe siècle. Nous le mettrons dans le contexte de l’histoire de la monstruosité, de la pathologie et de la normalité dont le développement a marqué les XVIIIe et XIXe siècles. De plus, nous choisirons la représentation du corps ambigu par les planches de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert et les photographies de Felix Nadar. Les images et leurs descriptions ensemble créent une sorte d’ekphrasis médicale où l’image …


UNE ANAMORPHOSE REVELEE PAR LE LANGAGE DES DOIGTS CHEZ SIMON VOUET

Posted On Nov 11 2015 by

Il est admis que la catoptromancie recoupe toutes les techniques de divination à partir de surfaces réfléchissantes. Or en 1638, dans sa Perspective curieuse, Jean-François Nicéron regrette que les effets prodigieux de la catoptrique puissent être abusivement employés dans le cadre de telles pratiques. Reposant sur des principes mathématiques de mise en perspective, cet art illusionniste s’applique à donner sens à une représentation informe afin de reconstruire l’image dénaturée de celle-ci, à l’aide d’un reflet fantomatique. Lorsqu’à la fin de son séjour italien, au milieu des années 1620, Simon Vouet exécute un dessin à la sanguine représentant un appareil catoptrique, …


LES SYMBOLES DES OBJETS DU CULTE ET DES VÊTEMENTS LITURGIQUES DU RITE LATIN CATHOLIQUE

Posted On Nov 11 2015 by

Les vêtements sacerdotaux des prêtres, qui étaient à l’origine des habits ordinaires, ainsi que les objets de culte sont devenus de puissants symboles. D’une part, nous allons essayer de les présenter, en relèvant leurs rôles dans l’église catholique et leurs significations. D’autre part, nous montrerons l’emploi des couleurs prescrites liées au temps liturgique ou à la fête célébrée. Enfin, les habits seront décrits conforme conformément à la liturgie, selon les normes du concile du Vatican II. Pour les références aux livres bibliques, nous allons adopter La Bible de Jérusalem.


POUR UNE RESSEMBLANCE EN-DEÇA DES RESSEMBLANCES

Posted On Nov 11 2015 by

Blanchot, d’un côté, et Magritte et de Chirico, d’un autre côté, comme espaces intermédiaires connectés dans un rapport d’interaction, sont nos prétextes pour une approche de la Ressemblance indifférente aux ressemblances, une ressemblance entraînée par l’impératif de la connexion et entraînant un réseau de connexions à l’intérieur duquel Blanchot, Magritte et de Chirico comme nœuds deviennent semblables.


LA LUMIÈRE DE L’OBSCURITÉ ET LA VÉRITÉ DE LA NUDITÉ. QUELQUES FIGURES DE L’IMAGINAIRE DE L’EXCÈS DE GEORGES BATAILLE

Posted On Nov 11 2015 by

L’univers littéraire de Georges Bataille se fonde sur la négation qui est dérivée de la mort nietzschéenne de Dieu et de l’incertitude corrélative. Celle-ci signifie la décomposition de la subjectivité de l’homme. Afin de les dépasser, Bataille tente d’atteindre par ses fictions littéraires une subversion carnavalesque de la réalité, une extériorisation des fantasmes et de trouver de nouvelles formes de la transcendance. Il désigne cette transcendance comme expérience intérieure qui est réalisable par l’intermédiaire de l’excès et de la sexualité. Vu ce principe spécifique de la pensée et du positionnement de ses narrations à la limite de la névrose, l’œuvre …


L’IMAGE DU GENTILHOMME SELON ANNE CUNÉO: UN TRAJET TRANSCULTUREL D’INDIVIDUATION

Posted On Nov 11 2015 by

Anne Cunéo est une auteure suisse, avec de l’expérience dans la cinématographie et la télévision. Le livre qui a consacré son talent de romancière est Le trajet d’une rivière (1993), une œuvre séduisante qui permet au lecteur de découvrir dans la personnalité de Francis Tregian une image stéréotypée de l’humaniste de la Renaissance. Inspiré de la réalité, ce personnage étonne par sa vie construite loin des conventions, sous la forme d’un long exil. Il aspire à une liberté de conscience qu’il réussit à retrouver uniquement dans sa passion pour la musique. Anne Cunéo parsème alors le roman d’images musicales intérieurement …


MYTHE ET EXPÉRIENCE PERSONNELLE CHEZ EUGÈNE IONESCO

Posted On Nov 11 2015 by

L’exercice de l’écriture a conduit Ionesco vers la découverte de sa nature, de son humanité et vers l’acceptation de sa ressemblance aux autres : « En exprimant mes obsessions fondamentales, j’exprime ma plus profonde humanité, je rejoins tout le monde spontanément au-delà de toutes les barrières des castes et psychologies diverses » (Notes et Contre-Notes). La quête de soi-même est, au fait, une tentative d’élucider le mystère de la vie et de la mort, ce qui mène à la fusion de l’expérience personnelle et du mythe. Encore et toujours en quête de son identité, Ionesco espère trouver en soi-même « une permanence humaine, une …


LE RÊVE ÉCRIT SUR PELLICULE : LA VOIX DE LA LUNE DE FEDERICO FELLINI ET LE POÈME DES LUNATIQUES DE ERMANNO CAVAZZONI

Posted On Nov 11 2015 by

Nous avions interviewé Ermanno Cavazzoni et quand on a défini le film La voce della luna de Federico Fellini comme une adaptation de son roman, Le poème des lunatiques, l’écrivain a hésité à en donner une définition nette. Cet « éloge de la folie » peut être défini comme le résultat d’une collaboration intense entre les deux artistes qui depuis le premier instant se sont très bien entendus. Tout comme dans le processus onirique, Fellini développe toutes les images proposées par le livre. Certaines scènes, par exemple la capture de la lune, sont les résultats des conversations entre Fellini et Cavazzoni. Pour …