LES PASSIONS DANS LA LANGUE. DE LA VIOLENCE SUR LA LANGUE DANS LE PATHOS NEGATIONNISTE


Posted On Jul 31 2014 by

Cette analyse du discours des sites négationnistes cherchera à montrer comment l’argumentation par la haine raciste s’exprime par la violence sur la langue. Cette violence peut être définie selon A.W. Halsall comme des « expressions émotives mimétiques ». Ces procédures discursives visent à rendre «antipathiques des personnages afin de réfuter les idées que ceux-ci représentent ou personnifient». On reconnaîtra la logique argumentative du «pathos agressif» utilisé dans la polémique. Or, si l’on adopte la perspective rhétorique de G. Molinié, l’expression de la véhémence dans la langue marque en même temps une des qualités du style adapté à une cause noble : «elle désigne la force qui émane du discours, créant l’impression de l’énergie, et destinée à toucher les auditeurs ». Pour lever cette contradiction apparente, notre thèse consistera à montrer comment la véhémence spontanée qui émane du pathos agressif se traduit par des productions langagières impulsives, non régularisées et destructrices. Par contre, la véhémence rhétorique traduit un rapport au monde engagé et passionné dans un cadre discursif établi, maîtrisé, raisonné. Pour distinguer clairement la véhémence spontanée de la véhémence rhétorique, nous proposerons une approche comparative d’un site négationniste et d’un site anti-négationniste.

Last Updated on: July 31st, 2014 at 10:56 P, by admin


Written by admin