LES MARQUES D’UN CAUCHEMAR DANS UNE SERIE DE PLANCHES D’UNE BANDE DESSINEE RECENTE (EMPIRE USA) SCENARISTE : DESBERG


Posted On Jul 31 2014 by

Dans l’immense production de la B.D. contemporaine, il s’avère que l’on trouve deux séries qui introduisent dans leur intrigue le mythe de Judas : Black et Mortimer (scénario : Van Hamme; deux volumes, éd  Blake et Mortimer, 2009, 2010) La malédiction des trente deniers, Empire USA (scénario : Desberg 6 volumes Dargaud 2008) qui va faire l’objet de la présente étude.

Dans les deux cas, le destin de Judas et des trente deniers qui ont fait son salaire de traître sont évoqués ensemble. Si chez Van Hamme, il s’avère que l’apôtre ne s’est pas suicidé, mais a fini par échouer dans une île grecque où se trouve sa tombe, par contre Empire USA s’inspire plus précisément de la tradition chrétienne pour faire de Juda l’être maudit qui se pend à un arbre, en raison de la culpabilité qui le désespère.

La passion qui va donc faire l’objet de notre communication sera donc ce désespoir du coupable qui sera d’autant plus amplifié que le scénariste joue à croire en la métempsychose. Il invente donc un héros qui ne serait autre que la réincarnation de Judas.

Last Updated on: July 31st, 2014 at 11:27 P, by admin


Written by admin