LECTURE DES ELEMENTS PARATEXTUELS DANS JE L’AIMAIS D’ANNA GAVALDA


Posted On Jul 18 2014 by

« Il est en effet difficile aujourd’hui de se rendre compte d’un texte sans s’interroger sur les techniques qu’il met en œuvre et les éléments qui le constituent » dit Vincent Jouve dans l’introduction de La poétique du roman où il tente d’intégrer non seulement les approches narratologiques et sémiotiques mais aussi les apports de la linguistique de l’énonciation et des théories de la lecture. En effet, la plupart du temps, on ne s’interroge pas sur les éléments particuliers grâce auxquels tout roman acquiert une certaine unité, un caractère d’objet commercial et encore une identité matérielle qui suscitent un programme de réception et un intérêt à la lecture dans et par laquelle un texte se construit comme littéraire. L’objectif initial de cette présente intervention serait, d’une part, de chercher à apporter une réponse exhaustive et cohérente à la question « quels sont ces éléments qui incitent à la lecture et qui répondent aux attentes du lecteur? » et, d’autre part, de pouvoir préciser et commenter, à travers le roman intitulé Je l’aimais d’Anna Gavalda, les points communs entre l’œuvre et son paratexte.

Last Updated on: July 18th, 2014 at 7:56 P, by admin


Written by admin