L’AVENTURE LITTERAIRE DU MYSTIFICATEUR OU LA « PASSION » DE LA DUPLICITE


Posted On Jul 31 2014 by

Sage aisé ou « fripon » méchant, le personnage du trompeur a connu une aventure littéraire que seuls ses actes, synonymes de perspicacité, d’habileté, de supercherie ou de ruse seraient à même d’expliquer. La « passion » des lecteurs pour ce personnage qui privilégie l’intelligence à la force a conduit, le long des siècles, à une multiplication des personnages rusés, car à une mystification il faut toujours répondre par une autre, plus élaborée encore. De l’astutus du Livre des Proverbes de l’Ancien Testament à Ulysse ou Esope les solutions envisagées en vue de la dissimulation n’ont pas cessé de s’enrichir et de se diversifier. Il y a autant de travestissements que de trompeurs. Ce constat nous a poussée à chercher derrière ce foisonnement de personnages non seulement les raisons d’être de la mystification, mais aussi les éléments censés expliquer « la passion » évidente (des lecteurs et du trompeur) pour la ruse.

Last Updated on: July 31st, 2014 at 11:43 P, by admin


Written by admin