LANGAGE ET AUTHENTICITE DES EMOTIONS CHEZ EUGENE IONESCO


Posted On Jul 31 2014 by

L’œuvre d’Eugène Ionesco n’est qu’une longue quête intérieure. La recherche de soi passe nécessairement par une plongée dans le passé. Plusieurs de ses personnages (Choubert – personnage de la pièce Victimes du devoir, Bérenger – personnage de la pièce Le Piéton de l’air, Amédée – personnage de la pièce Amédée ou comment s’en débarrasser, ou Jean – personnage des pièces Voyages chez les morts, La soif et la faim, L’Homme aux valises) sont à la recherche d’une réalité psychique inconsciente et s’enfoncent dans le monde de leur toute première enfance où ils retrouvent leurs émotions vécues, émotions le plus souvent réprimées, leurs souvenirs, leurs fantasmes. La fuite dans le passé, la descente dans les profondeurs du moi où sont logées passions, pulsions et impulsions s’avèrent, pourtant, des tentatives vaines. L’inconscient ne se laisse pas intégrer à la conscience, la désintégration de la psyché conduit à une incohérence et à une désarticulation du langage qui se vide de sens.

Last Updated on: July 31st, 2014 at 11:23 P, by admin


Written by admin