LA LECTURE : DE LA MATERIALITE A L’IMMATERIALITE


Posted On Jul 18 2014 by

Le plaisir de la lecture ne tient pas uniquement au charme et à l’ensorcellement d’une belle écriture, d’une histoire spectaculaire ou des idées pénétrantes sous lesquels peut tomber le lecteur au moment où il quitte le monde réel pour entrer dans le monde des virtualités livresques. Au fil des siècles, les rapports entre les lecteurs et le support matériel du savoir ont évolué sous le signe de l’émotion et de la passion. Le livre comme réalité matérielle se mue souvent en objet désiré, recherché, perdu ou volé, objet de cérémonie ou mis à l’index et condamné à l’autodafé. Depuis la Bibliothèqued’Alexandrie jusqu’à la nouvelle Bibliothèque du World-Wild-Web, l’espace conventionnel ou dématérialisé du livre exerce lui-même sur les lecteurs passionnés une fascination jamais démentie, fascination augmentée aussi par la difficulté et – bien souvent – par l’interdit qui pèsent sur toute tentative de connaissance. Nous nous proposons ici d’examiner la façon dont le changement des supports du livre et de l’espace destiné à la lecture influe sur nos rapports avec le savoir et sur notre désir de lire.

Last Updated on: July 18th, 2014 at 8:17 P, by admin


Written by admin