LA HONTE ET L’HONNEUR CHEZ LES ROUMAINS OU COMMENT PEUT-ON ÊTRE CIORANIEN ?


Posted On Jul 31 2014 by

En tant que révélation du soi et d’autrui, la honte est une rupture dans l’identité et, par conséquent, une éthique de la honte, différente de la culpabilité, ne passe pas exclusivement par la loi morale, les droits et les devoirs, mais aussi et surtout par des sensations, émotions et par des mentalités culturelles. Dans ce sens,  le sentiment cioranien de la honte d’être Roumain est lié, paradoxalement, à une certaine fierté d’appartenir à un peuple unique. Si la honte est un sentiment social, la construction culturelle de la honte s’enracine dans ce qu’il y a de plus intime, dans le sentiment d’exister dans le monde sous le regard de l’Autre. Elle tient donc du registre de l’être profond et parle de la transformation de soi-même, des valeurs, de la culture et du rapport à la société. L’étude de la honte et de l’honneur fait preuve de l’universalité de ces sentiments mais aussi des différences entre les cultures et les (en)jeux de la (ré) construction identitaire dans la quête de la cohésion sociale.

Last Updated on: July 31st, 2014 at 11:35 P, by admin


Written by admin