DONNER DE LA VOIX, FAIRE ENTENDRE LE TEMPS


Posted On Jul 18 2014 by

En 1993, la jeune réalisatrice Véronique Aubouy décide de filmer la lecture intégrale du monument de Proust A la recherche du temps perdu. Au rythme d’une double page environ par lecteur, elle entame ainsi une œuvre filmique tout aussi monumentale portée par un millier de personnes à ce jour, de tous âges et de tous milieux. Chacun choisit son cadrage, son plan, son lieu (sa pharmacie, son étable, un banc public, la plage etc.) pour offrir cette lecture à la caméra. Œuvre titanesque dans sa capture, elle prend ensuite la forme d’une parole démesurée lors de sa restitution dans les musées, les centres d’art, les bibliothèques. Attentif à bien lire, chaque acteur vient se glisser dans le rythme du texte partagé, offrant en guise de portrait le décor de ce lieu choisi. La voix, mot après mot, prend les accents captivants d’une parole infinie et ininterrompue, concentrée sur son objet pendant des heures. Plus que l’habituelle lecture silencieuse, ces « hautes voix » rendent le lent mouvement de la chose écrite, l’inscrivent dans l’ici et le maintenant d’un temps étiré, font écouter l’épaisseur des pages. Comme l’auditeur ancien de la chanson de geste ou du conte, nous nous installons dans la parole restituée, dans sa durée hypnotique. Loin d’être un exemple isolé, la lecture à haute voix constitue également, pour d’autres artistes contemporains, le matériau de la sculpture du temps. Roman Opalka, On Kawara ont ainsi mené à bien des projets étirés à l’échelle de plusieurs années, voire de leur vie. David Le Breton dans ses Eclats de voix[1] explore la force expressive de la parole. Qu’en reste-t-il ici dans cette dimension itérative, voire psalmodique de la restitution orale de l’écrit ? C’est ce que nous nous proposons d’examiner dans le champ de l’art contemporain. Le temps s’y donne à vivre et à mesurer plus que dans tout autre forme notamment théâtrale. Ici se construit et s’installe via la lecture, la sensation vertigineuse de l’étendue.

 



[1] Ed. Métailié, 2011.

Last Updated on: July 18th, 2014 at 9:19 P, by admin


Written by admin