LES CONSÉQUENCES DU CONTACT CULTUREL SUR LES PERSONNAGES FÉMININS MAKINIENS


Posted On Jul 27 2012 by

Tout système culturel fournit une structure de sens et de valeurs préétablies communes aux membres d’un groupe. L’affiliation à la même identité culturelle est donc définie comme point de référence commun pour édifier/évaluer l’identité personnelle.

Nous nous proposons d’analyser les différentes situations du contact culturel définies par Tzvetan Todorov[1] (déculturation, acculturation etc.) et leurs conséquences sur les personnages féminins makiniens : il y a d’une part ce mystérieux personnage féminin, une Française exilée en Sibérie au tout début du XXe siècle, dont le nom change d’un texte à un autre : Charlotte dans Le Testament français, Alexandra dans La Terre et le ciel de Jacques Dorme, Sacha dans Requiem pour l’est, Olga dans Au temps du fleuve Amour. D’autre part, il y a Véra, une femme russe, l’héroïne de La Femme qui attendait qui refuse d’adhérer à la culture contemporaine de son pays, et qui cherche à tout prix à préserver les traditions ancestrales de son village.



[1] Tzvetan Todorov, L’Homme dépaysé, Ed. du Seuil, Paris, 1996.

Last Updated on: July 27th, 2012 at 6:32 P, by admin


Written by admin