LE DISCOURS CHESSEXIEN EN TANT QU’AFFIRMATION DE L’IDENTITÉ SUISSE ROMANDE


Posted On Jul 27 2012 by

Jacques Chessex est l’un des écrivains les plus représentatifs appartenant à la littérature suisse romande. Ce terme de littérature suisse romande est employé pour désigner la production littéraire dela Suissed’expression française. L’œuvre de l’écrivain s’inscrit dans une catégorie à part car elle représente une affirmation et réaffirmation constante de l’identité nationale de ce peuple encore en quête de soi-même. Tout récit – roman, autobiographie, nouvelle – dépend d’un acte d’énonciation produit par un locuteur. Chaque discours littéraire représente une modalité spécifique de se rapporter aux réalités littéraires et linguistiques d’une certaine époque. Tout discours littéraire se forge un univers à lui, tout en soulignant le pouvoir des mots, des tonalités discursives, la musicalité de la phrase ou l’importance des enchaînements syntaxiques ou sémantiques. Le discours littéraire chessexien est un moyen de communiquer ce qui est spécifique aux suisses romands du point de vue de l’identité littéraire et linguistique. C’est aussi un espace privilégié, où le langage exprime outre des significations et des sens strictement liés à la linguistique, des rapports entretenus par son intermédiaire au niveau de la collectivité suisse. Le langage des Suisses est source d’unité en diversité. Et le discours chessexien en est la preuve. Il y a chez Chessex une cyclicité et une symétrie de l’écriture qui se transpose aussi au niveau de la lecture. Il y a un mouvement linéaire et en même temps des mouvements dispersés à l’intérieur de chaque page, à l’intérieur de chaque paragraphe et en chaque proposition, qui laissent entrevoir la spécificité de son discours : un entrecroisement de plusieurs influences culturelles (suisses romandes, italiennes, romanches, françaises etc.)

Last Updated on: July 27th, 2012 at 6:34 P, by admin


Written by admin