DE L’OUBLI DES ARCHETYPES A LA PERTE DANS LE STEREOTYPE SUR LA SCENE DES ANNEES CINQUANTE


Posted On Jul 27 2012 by

Les auteurs dramatiques des années cinquante, créateurs d’un théâtre dont la complexité rend la taxinomie claudicante (nouveau théâtre, théâtre de l’absurde, anti-théâtre ou bien théâtre des années cinquante), n’hésitent pas à faire le procès du langage en signalant la crise de la communication, indissociable de celle de l’identité, qui leur inspirent la déréalisation du personnage, la dénonciation des paradigmes inféconds ou surannés de la doxa européenne et la déformation des archétypes devenus stéréotypes culturels et linguistiques.

Last Updated on: July 27th, 2012 at 6:39 P, by admin


Written by admin